BFMTV

ONPC: échange très tendu entre Eric Dupond-Moretti et Christine Angot

Christine Angot face à Eric Dupond-Moretti dans ONPC

Christine Angot face à Eric Dupond-Moretti dans ONPC - Capture d'écran France 2

L'avocat a reproché à la chroniqueuse d'exposer "publiquement le passé sentimental" d'une autre invitée, la juppéiste Virginie Calmels.

Comme souvent, l'émission ONPC a été le théâtre, samedi soir, d'un échange tendu sur le plateau. Invité dans le talk-show de France 2, Eric Dupond-Moretti n'a pas mâché ses mots face à la chroniqueuse Christine Angot, qui venait d'évoquer les anciennes relations d'une autre invitée, Virginie Calmels. 

"C'est d'une violence incroyable, Madame. Je trouve cela d’une violence, que vous alliez ici exposer publiquement un passé sentimental dont peut-être Madame n’a pas envie de parler, c’est aller très loin. On n’est pas au tribunal, elle n'est pas accusée", a lancé l'avocat, soutenu par les applaudissements du public.

"Vous voulez que je vous appelle Monsieur?"

"Moi, je ne suis pas journaliste. Vous n'avez pas à m'interrompre comme une journaliste", a répondu Christine Angot, agacée à son tour, expliquant que son rôle était d'expliquer son "ressenti" sur le livre de Virginie Calmels, vice-présidente des Républicains et première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux.

"Pardonnez-moi de vous le dire, mais on est ici dans une émission qui est aussi une émission de divertissement. Or ça plombe le truc depuis tout à l'heure", a rétorqué Eric Dupond-Moretti.

Froidement huée par le public, Christine Angot a ensuite accusé l'invité d'être "très agressif", avant de perdre patience en l'entendant l'appeler "Madame". "Vous voulez que je vous appelle comment, Monsieur?", a répliqué à cela l'avocat, étonné, avant d'ajouter qu'il espérait que toute cette séquence ne serait pas coupée au montage (comme cela aurait plusieurs fois était le cas).
N.B.