BFMTV

C'est le temps des transferts à la télévision et à la radio: découvrez le résultat du mercato

Jean-Luc Lemoine, Laurent Ruquier et Thierry Ardisson

Jean-Luc Lemoine, Laurent Ruquier et Thierry Ardisson - AFP - France 2 - C8

Tour d'horizon des changements que connaîtront télé et radio à la rentrée prochaine.

Comme tous les ans, le mois de juin est marqué par des mouvements au sein des chaînes et des radio. Les médias préparent leurs grilles de rentrée et les résultats de ce grand mercato se dessinent déjà. Transfert de certaines figures du paysage audiovisuel, départ d'autres, petit résumé des mouvements avant la rentrée.

Jean-Luc Lemoine, qui a quitté Cyril Hanouna et le giron de C8 en décembre dernier, rebondira sur France 3 où il animera deux émissions humoristiques: Samedi d'en rire, le samedi en début d'après-midi, ainsi que des primes. Hugo Clément, l'ancien journaliste de Quotidien sur TMC, quitte le média en ligne Konbini pour rejoindre France 2, chaîne sur laquelle il avait fait ses débuts. Il y revient par la grande porte: il animera Sur le front, des soirées documentaires consacrées à l'environnement.

La matinale d'Europe 1 change de mains

Nikos Aliagas ne présentera plus la matinale d'Europe 1 à la rentrée, ni d'autre émission de radio. L'animateur conserve en revanche ses émissions sur TF1. Un journaliste maison, Matthieu Belliard, est évoqué pour le remplacer à l'antenne.

Sur RTL, la journaliste Elizabeth Martichoux perd l'interview politique de 7h45, l'un des points d'orgue de la matinale d'Yves Calvi. Elle devrait être remplacée selon Le Parisien par sa consoeur Alba Ventura. Marc-Olivier Fogiel, qui animait On refait le monde, quitte la station pour prendre la direction de BFMTV. Il sera remplacé par Thomas Sotto sur RTL, qui continuera à travailler parallèlement sur France Télévisions. 

Alain Duhamel rejoint lui aussi BFMTV pour participer à un débat quotidien sur le plateau de 19H Ruth Elkrief. Il continuera à travailler sur RTL, en parallèle avec notamment une nouvelle émission hebdomadaire, diffusée tous les vendredis.

Ces figures qui quittent le PAF

Il était un pilier du divertissement sur le service public depuis 23 ans: France Télévisions n'a pas renouvelé ses contrats avec Patrick Sébastien, qui a présenté au printemps ses derniers numéros du Plus grand cabaret du monde et des Années bonheur. Sans rebondir à la télé pour le moment.

Autre vétéran du PAF, Thierry Ardisson quitte (sans doute provisoirement) le petit écran. "L'homme en noir" qui travaillait depuis 13 ans à Canal+, s'est dit "viré" par Bolloré pour avoir refusé de produire à moindre coût ses talk-shows sur C8, Les Terriens du Samedi et Les Terriens du Dimanche.

Adieu Thalassa

Fanny Agostini quitte Thalassa: la désormais ex-animatrice veut se concentrer sur sa propre fondation environnementale en Auvergne, Landestini. Elle ne sera pas remplacée, puisque l'émission transférée le dimanche après-midi ne comprendra plus que des reportages, sans séquences en plateau.

Autre bouleversement notoire, cette fois chez Laurent Ruquier: le présentateur d'On n'est pas couché a décidé de se séparer de ses chroniqueurs attitrés Christine Angot et Charles Consigny (ce dernier avait décidé de toute façon de s'éloigner de la télé), au profit d'intervenants qui changeront à chaque émission.

Clap de fin pour Thierry Beccaro et Motus: l'animateur a décidé de raccrocher les gants après 29 ans d'animation du jeu de France 2, qui va s'arrêter avec lui. Et fin 2018, c'est une autre figure de la Deux, Catherine Ceylac, qui avait perdu son émission, Thé ou café.

Benjamin Pierret avec AFP