BFMTV

Charles Aznavour: Plus belle la vie lui rend un hommage touchant

Charles Aznavour

Charles Aznavour - Romain Lafabregue / AFP

Le feuilleton a intégré un séquence en hommage au chanteur disparu dans l'épisode de mercredi.

Rapide remaniement de scénario pour Plus belle la vie. Dans l'épisode de mercredi soir, deux jours après la mort de Charles Aznavour, la série quotidienne de France 3 a inclus une scène en hommage au chanteur disparu. 

Dans cette séquence, Coralie et Sacha (interprétés par Sara Mortensen et Avy Marciano) évoquent le chanteur emporté lundi matin par un oedème pulmonaire. Sacha chantonne Emmenez-moi, se trompe sur les paroles, Coralie le corrige et s'ensuit un dialogue: 

"Arméniens, Français, Japonais, Américains... elles nous ont toutes touchés ses chansons. On les connaît toutes", soupire Coralie. "Il paraît qu'avec son grand ami Jean Piat (...) ils s'appelaient souvent parce qu'ils faisaient la course pour savoir qui resterait le plus longtemps."

"Ils s'étaient promis qu'ils vivraient jusqu'à 100 ans"

Et de rappeler le pacte que l'interprète de Et pourtant avait passé avec sa soeur: "Ils s'étaient promis qu'ils vivraient tous les deux jusqu'à 100 ans... et il est parti à 94". Les deux protagonistes lèvent alors leur verre de champagne en son honneur. 

Plus belle la vie a déjà évoqué des morts qui ont touché les Français. Avant Charles Aznavour, la feuilleton a rendu un hommage touchant à Johnny Hallyday, ainsi qu'à Arnaud Beltrame, le colonel tué lors de l'attaque du Super U de Trèbes (Aude)

Après l'émotion populaire, l'hommage national

La mort de Charles Aznavour, grande figure de la chanson française, a suscité une vague d'émotion auprès du public. Les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux, la presse française l'a mis à l'honneur et plusieurs parlementaires se sont manifestés en faveur d'un hommage national.

Malgré ses réticences premières, la famille a finalement accédé à cette demande, s'assurant que la cérémonie soit sobre. L'hommage national débutera donc ce vendredi à 10 heures aux Invalides. 

Benjamin Pierret