BFMTV

Charles Aznavour: sa famille ne souhaite pas d'hommage national

Charles Aznavour

Charles Aznavour - Romain Lafabregue / AFP

L'entourage du chanteur, contacté par BFMTV, a confirmé que sa famille ne souhaitait pas qu'un hommage national lui soit rendu.

Charles Aznavour devrait être enterré dans l'intimité. Malgré l'appel de nombreux parlementaires, la famille du chanteur mort lundi matin à l'âge de 94 ans à Mouriès (Bouches-du-Rhône) ne souhaite pas d'hommage national. C'est ce que son entourage a déclaré ce mardi à BFMTV, confirmant une information de RTL.

Les proches de Charles Aznavour souhaitent quelque chose de plus intime. Les funérailles pourraient avoir lieu à Montfort-l'Amaury, où Charles Aznavour a longtemps eu une propriété. Là-bas, le chanteur avait fait construire un petit caveau dans un cloître du XIIe siècle. Ses parents et son fils Patrick, mort d'une overdose à 25 ans, sont enterrés dans la commune. Dans un entretien accordé à Corse Matin en 2009, il avait déclaré avoir choisi son épitaphe: "Ci-gît l'homme le plus vieux du cimetière". 

"Il mérite un hommage national"

Quelques heures après l'annonce du décès de Charles Aznavour, plusieurs parlementaires ont appelé à un hommage national. Jean-Pierre Door, député LR du Loiret, s'est exprimé en ce sens sur RMC:

"Ce personnage a traversé des dizaines et des dizaines d'années, a traversé des moments terribles, de guerre, de conflits, d'autres choses y compris avec son pays de naissance (Charles Aznavour était né à Paris mais d'origine arménienne, NDLR), donc ce personnage représentait la grande chanson française", a-t-il souligné.

Alain Fouché, sénateur de la Vienne, a quant à lui indiqué auprès de l'AFP que "Charles Aznavour, ce monument de la chanson française mérite pour son oeuvre, un hommage national". "Je demande à la ministre de la Culture d'en prendre la décision" a-t-il ajouté.

"Un grand hommage" souhaité par Françoise Nyssen

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a estimé sur franceinfo que "la France doit lui rendre un grand hommage" sans autre précision. L'Assemblée nationale a salué lundi Charles Aznavour avec une ovation debout des députés, le président Richard Ferrand évoquant un homme qui incarnait "talentueusement l'appartenance à plusieurs cultures". La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé qu'elle proposerait "aux élus parisiens qu'un lieu de la capitale lui rende hommage en portant son nom".

Benjamin Pierret avec AFP