BFMTV

Miley Cyrus et Mark Ronson: course-poursuite très politique pour le clip de Nothing Breaks Like A Heart

Miley Cyrus dans le clip de "Nothing Breaks Like A Heart"

Miley Cyrus dans le clip de "Nothing Breaks Like A Heart" - Capture d'écran YouTube - Mark Ronson

La chanteuse, accompagnée du producteur Mark Ronson, signe une vidéo engagée qui se veut critique de la société américaine.

Miley Cyrus s'entoure de Mark Ronson pour signer son retour. La chanteuse et le producteur ont dévoilé dans la nuit de jeudi à vendredi le clip de leur collaboration, Nothing Breaks like A Heart. Une mélodie dans laquelle la modernité de l'électronique rencontre l'amertume de la country, accompagnée par un clip riche aux accents politiques, réalisé par WAFLA (We are from L. A.) sous la houlette de Romain Gavras.

L'ancienne star de Hannah Montana se lance à toute vitesse sur une autoroute, poursuivie par plusieurs voitures de police. Depuis un véhicule qui se conduit tout seul, la chanteuse, fervent soutien de Hillary Clinton durant la présidentielle américaine, voit défiler des paysages que l'on devine critiques de la société américaine.

Des catholiques au strip-tease et des pistolets pour enfants

Miley Cyrus passe dans un club de strip-tease dont les spectateurs, subjugués par les formes féminines, portent des soutanes de prêtres. Avec une scène dans laquelle des enfants suivent un cours de tir, dénonçant la politique sur le port d'arme et évoquant les récentes fusillades survenues notamment dans des lycées, suivies par le mouvement March For Our Lives. Elle dépasse deux adolescentes si obnubilées par leur smartphone qu'elles ne remarquent pas la voiture qui vient de défoncer le mur de briques derrière elles. La caméra s'arrête quelques instant devant un groupe de footballeurs américains agenouillés, évocation directe de Colin Kaepernick, le quaterback de San Francisco qui a dénoncé les violences policières racistes outre-Atlantique.

Après un passage dans un supermarché bondé, dont les clients se battent pour des jouets, une semaine après le fameux Black Friday et un mois avant Noël, sa voiture est victime d'un spectaculaire accident de voiture. Avec une symbolique évidente: on va droit dans le mur.

Benjamin Pierret