BFMTV

Etats-Unis: un tireur actif dans un lycée du Texas

Dix personnes ont été tuées ce vendredi dans un lycée au sud de Houston, au Texas. Dix personnes ont aussi été blessées. Deux individus ont été interpellés, l'un d'entre eux a été placé en détention. Des explosifs ont été trouvés dans le lycée.

Dix personnes ont été tuées, et dix autres blessées, ce vendredi dans une fusillade dans un lycée du Texas, ont annoncé les autorités locales lors d'une conférence de presse. La majorité des victimes seraient des étudiants. 

Sur Twitter, le shérif d'un comté voisin intervenu sur les lieux en renfort, Ed Gonzalez, a également annoncé que deux personnes avaient été interpellées: l'une a été placée en détention, l'autre est toujours en garde à vue. Il a également ajouté qu'un officier de police présentait des blessures, "sans que l'importance de celles-ci soient connues". Le tireur serait un élève de l'établissement.

"Des engins explosifs ont été trouvés dans le lycée et aux abords du campus", a annoncé le district scolaire de Santa Fe sur Twitter. "A cause du danger des explosifs, les membres de la communauté doivent rester vigilants aux colis suspects et à tout ce qui leur semble anormal", a recommandé le Santa Fe Independent School District. Plus tard, le gouverneur du Texas a annoncé que le tireur du Texas avait laissé des explosifs dans une maison et un véhicule. L'élu a expliqué que le tireur s'était servi des armes de son père. 

Des coups de feu peu avant 8h

Peu avant 8h ce vendredi matin, heure locale, des coups de feu ont été signalés à la police, précise la chaîne Fox26. "Quelqu'un est entré avec un fusil et a commencé à tirer, et cette fille a été blessée à la jambe", a déclaré un témoin seulement identifié avec le prénom Nikki, à la chaîne locale ABC13. Elle a précisé que élèves avaient pris la fuite.

Le centre hospitalier de l'université du Texas et le Santa Fe Independent School District ont confirmé que des personnes avaient été blessées. Les autorités éducatives ont également ajouté que le suspect avait été placé en garde à vue. 

"Une attaque horrible", dénonce Donald Trump

Après un tweet sommaire sur la situation au lycée Santa Fe, Donald Trump a dénoncé une "attaque horrible" avant d'entamer une conférence à la Maison Blanche. "Cela dure depuis trop longtemps dans notre pays, depuis trop d'années, depuis trop de décennies maintenant", a-t-il asséné. 

Peu de temps avant, le vice-président Mike Pence avait assuré "aux étudiants, familles, enseignants du lycée de Santa Fe (...)" qu'ils étaient "dans les prières du peuple américain". 

Rapidement après les premières informations sur la tragédie, Ted Cruz, candidat aux primaires républicaines pour l'élection présidentielle de 2016 et sénateur du Texas, a envoyé un message de soutien aux étudiants et au personnel du lycée. 

Liv Audigane