BFMTV

Fusillade au Texas: l'exécutif américain réagit

Donald Trump le 5 mai 2018 à Washington, aux Etats-Unis.

Donald Trump le 5 mai 2018 à Washington, aux Etats-Unis. - Yuri Gripas - AFP

Avant d'entamer une conférence sur la réforme du système pénitentiaire américain, Donald Trump s'est exprimé sur la fusillade meurtrière qui a frappé ce vendredi la ville de Santa Fe, au Texas.

Le président américain Donald Trump a exprimé ce vendredi sa profonde tristesse après la fusillade meurtrière perpétrée dans un lycée du Texas, dénonçant "une attaque horrible".

"Malheureusement, je dois commencer par exprimer notre tristesse et notre peine à propos de la fusillade meurtrière qui vient de se produire au lycée de Santa Fe au Texas", a-t-il déclaré au début d'une conférence sur la réforme du système pénitentiaire américain à la Maison Blanche. 

"Cela dure depuis trop longtemps dans notre pays, depuis trop d'années, depuis trop de décennies maintenant" a-t-il continué, assurant que son administration était déterminée à faire "tout ce qui est en son pouvoir" pour protéger les étudiants et s'assurer que "ceux qui représentent une menace pour eux-mêmes et pour les autres" ne puissent détenir d'armes.

"Cela dure depuis trop d'années, trop de décennies"

"Tout le monde doit travailler ensemble, à tous les niveaux de gouvernement, pour maintenir nos enfants en sécurité", a-t-il exigé. "Très triste journée, très très triste", a conclu le président américain. 

"Nos écoles doivent être des environnements sûrs et encourageants pour l'apprentissage. Aucun élève ne devrait avoir à souffrir du traumatisme enduré par tant aujourd'hui, et lors d'événements similaires par le passé. Nous ne pouvons simplement pas laisser ça continuer", a réagi dans un communiqué la secrétaire à l'Education Betsy DeVos. 

"Notre nation doit se rassembler et s'attaquer aux problèmes sous-jacents qui mènent à ces pertes de vie tragiques et insensées", a-t-elle ajouté. 

"Nous sommes avec vous, vous êtes dans nos prières"

"Aux étudiants, familles, enseignants du lycée de Santa Fe, tous ceux qui sont touchés et à la communauté toute entière: nous sommes avec vous, vous êtes dans nos prières, et vous êtes dans les prières du peuple américain", a quant à lui réagi le vice-président Mike Pence, lors de la même conférence à laquelle assistait Donald Trump.

Ted Cruz, candidat aux primaires républicaines pour l'élection présidentielle de 2016 et sénateur du Texas, avait été l'un des premiers à envoyer un message de soutien aux étudiants et au personnel du lycée. 

"Heidi et moi prions ce matin pour les étudiants et le personnel du Santa Fe High School, de même que tous les premiers secours sur place. S'il vous plaît, restez en sécurité et écoutez les avertissements des autorités locales", avait-t-il déclaré. 

Liv Audigane, avec AFP