BFMTV

Héritage de Johnny Hallyday: Brigitte Bardot se dit "dégoûtée" et "choquée"

Brigitte Bardot à Paris en mai 2003

Brigitte Bardot à Paris en mai 2003 - Jack Guez- AFP

Invitée ce samedi sur Europe 1, l'ancienne actrice a exprimé son désaccord avec Laeticia Hallyday.

Après Jean Reno, Eddy Mitchell ou encore Joey Starr, c'est au tour de Brigitte Bardot de sortir de son silence pour s'exprimer sur l'affaire du testament de Johnny Hallyday. Invitée ce samedi matin sur Europe 1, l'ancienne star du cinéma a exprimé son désaccord avec Laeticia Hallyday, seule héritière du rockeur.

"Ça me dégoûte. Moi, je serais Laeticia, je remettrais les pendules à l’heure. Je redonnerais à Laura et à David ce qu'ils méritent d'avoir", a-t-elle dit. 

La semaine dernière, les deux premiers enfants de Johnny ont décidé avec leurs avocats d'assigner Laeticia Hallyday en justice, estimant que leur père aurait dû respecter la loi française qui interdit de déshériter ses enfants. Le rockeur avait couché sur papier sa volonté de ne pas prendre de disposition pour ses deux premiers enfants, à qui il avait déjà fait des donations dans le passé.

"Ça me choque un peu"

"Je n'aime pas beaucoup la façon dont Laeticia a fait mettre les sociétés musicales de Johnny aux noms de sa grand-mère et de son père. Ça me choque un peu", a-t-elle ajouté.

L'actrice fait ici référence à Elyette Boudou, la grand-mère paternelle de Laeticia surnommée "Mamie Rock". Âgée de 82 ans, elle est l'unique gérante des six sociétés liées au business Johnny Hallyday, que ce soit pour les questions de droits d'auteurs et d'édition, les concerts et tournées, les produits dérivés ou encore l'immobilier.
N.B.