BFMTV

Contrairement à Miss America, Miss France n'arrêtera pas la présentation en maillot de bain

Sylvie Tellier lors du concours Miss France

Sylvie Tellier lors du concours Miss France - Philippe Huguen / AFP

Sylvie Tellier, la présidente de Miss France, explique que le concours ne changera pas. Une décision critiquée par Geneviève de Fontenay.

C'est officiel: le concours Miss America ne jugera plus "sur des critères liés à l'apparence physique" et va supprimer la présentation des candidates en maillot, a annoncé cette semaine Gretchen Carlson, lauréate du concours en 1989 et présidente du conseil d'administration de la Miss America Organization depuis janvier.

Selon elle, cet événement très médiatique n'est plus un "concours de beauté", mais une "compétition". La présentation en maillot de bain, qui comptait pour 10% de la note finale, sera donc remplacée par un échange avec le jury, tandis que le défilé en robe du soir, qui pesait 15% du total, deviendra une présentation des candidates dans la tenue de leur choix.

"Ce n'est pas une révolution"

Après l'annonce de la Miss America Organization, les regards se sont tournés vers Miss France et sa présidente Sylvie Tellier. Interviewée par le Huffington Post, cette dernière a martelé que rien ne changera. Et pour une raison simple selon elle:

"Le concours de Miss France rassemble de nombreux téléspectateurs. C'est un programme qui fédère et plaît beaucoup aux Français. Ils sont attachés à ces éléments, aux robes de princesse, notamment."

Elle ajoute, concernant les défilés en maillot de bain: "Pour reprendre les propos d'Eva Colas [la miss Corse 2017, NDLR], on peut défiler en maillot de bain et être féministe".

"Ça me choque, ça me gêne"

Sylvie Tellier assure que le concours "n'a jamais obligé une jeune femme à faire ce qu'elle ne voulait pas faire. Elles sont libres de choisir le maillot de bain ou la robe qu'elles veulent porter", martèle-t-elle, avant de lancer une pique à la Miss America Organization: 

"Ce n'est pas une révolution. Qu'est-ce qu'il se passe si une concurrente a envie de défiler en maillot de bain?"

Un avis que ne partage pas Geneviève de Fontenay, l'ex-présidente de Miss France. Celle-ci a déploré sur C News que les finalistes aient à défiler en maillot de bain: "Pourquoi, dans le choix final, il faut que ce soit le passage en bikini qui soit déterminant ? Ça me choque, ça me gêne", a-t-elle déclaré, avant de conclure:

"Ce qui compte, c’est ce qui se dégage de quelqu’un. C'est indéfinissable la beauté. Il n'y a pas de normes".
Jérôme Lachasse avec AFP