BFMTV

La Belgique a demandé l'aide de la NSA pour retrouver la trace de Salah Abdeslam

-

- - -

Après quatre mois de recherches infructueuses, le gouvernement belge a demandé à la NSA de l'aider à intercepter le suspect clé des attentats du 13-Novembre. Un coup de pouce qui va aider les enquêteurs à interpeller Salah Abdeslam le 18 mars à Molenbeek, révèle BuzzFeed ce lundi.

Les grandes oreilles des Etats-Unis ont-elles permis à la Belgique d'interpeller Salah Abdeslam? C'est ce qu'affirment un responsable de la lutte antiterroriste et un enquêteur de la police belges, qui se sont confiés à la version américaine de BuzzFeed News (en anglais).

Selon ces deux enquêteurs, après quatre mois de traque infructueuse dans l'agglomération bruxelloise, la police belge s'est décidée à faire appel à l'Agence de sécurité nationale américaine (National Security Agency, NSA). 

Enterrement de Chakib Akrouh à Bruxelles

Et c'est l'enterrement, début mars à Bruxelles, de Chakib Akrouh - le Belgo-Marocain qui avait actionné sa ceinture d'explosifs lors de l'assaut du Raid et de la BRI à Saint-Denis, le 18 novembre dernier - qui a constitué une avancée décisive dans la traque de Salah Abdeslam, arrêté à Molenbeek le 18 mars dernier.

"Nous avons contacté la NSA avant l'enterrement d'Akrouh", raconte le responsable de la sûreté de l’Etat à BuzzFeed. "Comme l'a si bien décrit Edward Snowden, la NSA est la meilleure pour intercepter les signaux et les conversations. Elle nous a aidés à intercepter toutes les communications lors des funérailles".

Un proche d'Abdeslam a filmé la cérémonie

Ce jour-là, les enquêteurs s'intéressent particulièrement à un proche de Salah Abdeslam, qui filmait la cérémonie.

"Le gars filmait ça sur son smartphone - ça voulait dire qu’il allait envoyer le fichier à quelqu’un, n'est-ce pas?" explique l’agent de la sûreté de l’Etat. "On a demandé à la NSA d’analyser tout particulièrement ce téléphone". Contactée par le pure-player américain, la NSA a refusé de commenter ces informations.

La planque de Forest perquisitionnée

Quelques jours plus tard, le 15 mars, c'est sur la base des informations collectées par la NSA, selon BuzzFeed, que les forces de l'ordre auraient mené une perquisition à Forest, une commune de Bruxelles, lors de laquelle Salah Abdeslam leur échappe de peu.

Mais à la suite de cette opération, le suspect le plus recherché d'Europe commet l'erreur qui va lui être fatale: il appelle un ami, pour lui demander de l'aider à trouver une nouvelle planque. Conversation interpellée par les enquêteurs, qui cueillent, le 18 mars, le dernier membre encore en vie des commandos du 13-Novembre, dans sa cache de Molenbeek.

C. P.