BFMTV

Attentats à Bruxelles: les bombes étaient dissimulées dans des valises                           

La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars.

La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars. - Police Fédérale belge - AFP

La capitale belge a été frappée par deux attentats mardi à l'aéroport de Zaventem, et dans le métro, qui ont fait au moins 34 morts.

Bruxelles est tétanisée. La capitale belge a subi ce mardi matin une double attaque, à l'aéroport Zaventem et à la station de métro Maelbeek, proche des institutions européennes. Selon un bilan encore provisoire, ces attentats ont fait 34 morts, et plus de 200 blessés. Huit Français figurent parmi les blessés. Les autorités belges demandent aux habitants de rester chez eux. 

Ce live est terminé. Merci de l'avoir suivi.

L'ESSENTIEL

Plusieurs explosions ont retenti ce mardi matin à Bruxelles, à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek

A l'aéroport, un nouveau bilan fait état de 14 morts et 96 blessés

Dans le métro, l'attaque a fait une vingtaine de morts et 106 blessés, selon le maire de Bruxelles

Le gouvernement belge a décrété un deuil national de trois jours

  • La sécurité a été renforcée en France et dans plusieurs pays voisins

>> Retrouvez ici toutes les informations de la matinée 

23h20 - Le FBI va se rendre sur place

Une délégation du FBI et de la police de New York va se rendre à Bruxelles, a annoncé mardi soir le responsable de la lutte antiterroriste de la police de New York John Miller, expliquant que des Américains figuraient parmi les victimes des attentats.

22h45 - Obama et Castro observe une minute de silence

Le président américain en visite à Cuba a observé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats aux côtés de son homologue cubain, Raul Castro.

22h35 - Quatre mormons blessés dans les attentats

Quatre missionnaires mormons ont été blessés lors de l'attaque à l'aéroport, selon cette église. Trois d'entre eux ont été grièvement blessés. Ils accompagnaient une de leur consoeur française qui se rendait en mission dans l'Ohio. Un membre de l'armée de l'Air américaine fait également parti des victimes, selon l'institution. Le département d'Etat a toutefois refusé de son côté de donner un décompte précis d'éventuelles victimes américaines.

22h20 - La presse française rend hommage aux victimes

De nombreuses unes de journaux français seront consacrées mercredi aux attentats qui ont frappé Bruxelles. Presque toutes font part du choc et de l'émoi suscités par ces attaques.

22h - BFMTV édition spéciale depuis Bruxelles

Suivez notre édition spéciale avec Jean-Baptiste Boursier, en direct depuis Bruxelles.

21h40 - Le monde se pare des couleurs de la Belgique

Plusieurs capitales du monde entier ont rendu hommage au Belges, après les attentats qui ont ensanglanté Bruxelles. Les images ici.

La porte de Brandebourg à Berlin.
La porte de Brandebourg à Berlin. © Odd Andersen - AFP

21h25 - Le parquet de Paris ouvre une enquête

INFO BFMTV: après les attentats de Bruxelles, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste".

21h12 - Les assaillants transportaient les bombes dans des valises

"Ils sont venus en taxi avec des valises, leurs bombes étaient dans les valises. Ils ont mis leurs valises dans des chariots. Les deux premières bombes ont explosé", a affirmé le bourgmestre (maire) de Zaventem, Francis Vermeiren, mardi soir. "Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n'a pas explosé", a-t-il ajouté.

La présence possible de trois assaillants a aussi été évoquée par le parquet fédéral belge, qui a précisé que le troisième, le seul qui aurait survécu, était "activement recherché".

21h10 - Le message de Joe Biden

Le vice-président américain a adressé ses pensées à Bruxelles. "Ensemble, nous devons affronter cette menace. Nous allons redoubler d'efforts pour balayer ce mal du monde. Nous triompherons de la peur et de la haine", a-t-il tweeté.

21h10 - Le Soir, édition spéciale

Le quotidien belge a dévoilé mardi soir une édition spéciale numérique:

21h - Pécresse veut plus de technologie dans les transports

La présidente LR de l'Ile-de-France veut "aller très vite" en matière de sécurité dans les transports en commun, grâce à la mise en place de "protections scientifiques innovantes", tels que les détecteurs d'armes ou la vidéo protection.

Il faut "des équipements de sécurité de nouvelles technologies pour détecter les comportements suspects sur les quais des gares (...) engager la modernisation du matériel roulant, renforcer la vidéo protection dans toutes les rames", a-t-elle affirmé sur Public Sénat.

"Il y a deux choses très importantes: la présence humaine, la video protection avec des personnes derrière la vidéo en direct qui surveillent ce qui se passe", a-t-elle argué, jugeant que "les portiques (de sécurité) sont impraticables en Ile-de-France. Ce n'est pas la panacée en matière de sécurité. 4 millions de personnes prennent les transports en commun tous les jours."

20h40 - Les drapeaux français en berne jusqu'à vendredi

François Hollande a annoncé mardi après-midi que les drapeaux seraient mis en berne en France en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Ce signe de deuil durera jusqu'à vendredi inclus.

20h20 - Renforcement de la sécurité dans les Outre-mer

Le renforcement de la sécurité après les attentats qui ont frappé la Belgique a été décidé non seulement dans l'Hexagone mais aussi dans les outre-mer, et les préfets ont reçu des instructions en ce sens, a indiqué le ministère des Outre-mer.

20h06 - Trafic Thalys quasi-normal mercredi

Après un trafic ferroviaire interrompu ce mardi, la compagnie Thalys prévoit d'assurer un trafic quasi normal mercredi, dans un communiqué diffusé en début de soirée. Quatre trains seront cependant annulés mercredi matin, au départ de Bruxelles (7h13), Amsterdam (7h17), Paris (9h19) et Lille (11h59), précise Thalys.

20h05 - Anne Hidalgo à Bruxelles mercredi

La maire de Paris, Anne Hidalgo, se rendra mercredi à Bruxelles "pour exprimer la solidarité des Parisiens aux Bruxellois". La maire de Paris partira à 11h45 pour Bruxelles, elle va rencontrer le bourgmestre Yvan Mayeur "et se rendra à la station de métro Maelbeek pour se recueillir", a indiqué son directeur de cabinet. 

19h40 - A Paris, des centaines de personnes devant l'Hôtel de Ville

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce mardi soir dans le silence sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, pavoisé aux couleurs belges, pour "montrer leur solidarité" après les attentats de Bruxelles. La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait invité les Parisiens à ce "rassemblement silencieux" à 19h sur le parvis de l'Hôtel de Ville, accessible après un contrôle des sacs et une fouille sommaire.

19h35 - Huit Français parmi les blessés, dont trois graves

Selon le Quai d'Orsay, huit Français ont été blessés au cours des attaques à Bruxelles. Trois d'entre eux se trouvent dans un état très grave.

19h26 - La Tour Eiffel en noir-jaune-rouge

La Tour Eiffel a revêtu les couleurs du drapeau belge ce mardi soir, en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. 

La Tour Eiffel, le 22 mars.
La Tour Eiffel, le 22 mars. © BFMTV
-
- © BFMTV

19h25 - L'antenne du One World Trade Center aux couleurs de la Belgique

L'antenne de la tour emblématique du World Trade Center à New York, érigée sur le site même des attentats du 11 septembre 2001, sera illuminée mardi soir aux couleurs de la Belgique, a annoncé le gouverneur de New York.

19h15 - Un engin explosif découvert lors d'une perquisition

Les perquisitions menées dans l'après-midi dans la commune bruxelloise de Schaerbeek ont mené à la découverte d’un engin explosif contenant entre autre des clous, indique le parquet fédéral belge, ce mardi soir. Les enquêteurs ont également découvert des produits chimiques et un drapeau de Daesh. 

19h06 - "Ces souffrances sont celles de tout le pays", déclare le roi des Belges

Dans une allocution télévisée, le roi des Belges a adressé ses pensées aux familles et aux victime, évoquant "des vies brisées". "Ces souffrances sont celles de tout le pays. Mathilde et moi partageons votre peine", a-t-il ajouté. "Face à la menace, nous continuerons à répondre avec calme et fermeté, avec dignité", a conclu Philippe de Belgique. 

19h05 - Sécurité renforcée à Strasbourg 

La sécurité a été renforcée ce mardi autour des institutions européennes, à la gare et à l'aéroport de Strasbourg en réaction aux attaques meurtrières de Bruxelles, a indiqué la préfecture. Strasbourg abrite le siège du Parlement européen, même si les eurodéputés n'y siègent que quatre jours par mois en moyenne, l'essentiel de leur travail ayant lieu à Bruxelles.

19h02 - Plusieurs perquisitions en cours en Belgique

Le parquet belge a indiqué ce mardi soir que plusieurs perquisitions sont en cours en Belgique, et que des témoins sont entendus, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Bruxelles. 

"Il est trop tôt pour établir un lien avec les attentats de Paris", a par ailleurs déclaré le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre belge Charles Michel. Les attentats dans la capitale belge surviennent en effet quatre jours après l'arrestation à Bruxelles de Salah Abdeslam, suspect-clé des attaques parisiennes.

18h59 - L'Hôtel de Ville aux couleurs de la Belgique

La Mairie de Paris a revêtu les couleurs de la Belgique, en solidarité avec Bruxelles.

18h50 - Les Bruxellois se rassemblent place de la Bourse

Les messages de solidarité se multiplient au coeur de la capitale belge. Certains habitants se retrouvent devant la Bourse, à quelques mètres de la Grand Place, pour laisser un mot de soutien aux victimes sur le sol à la craie, et apporter des fleurs.

18h45 - "Il y a évidemment un avant et un après", estime Charles Michel

"Je veux exprimer envers les familles, les victimes, toute notre sympathie, tout notre soutien dans ces moments douloureux", a déclaré le Premier ministre belge Charles Michel lors d'une conférence de presse, en fin d'après-midi. "Pour nous, il y a évidemment un avant et un après", a-t-il ajouté. 

18h25 - Un communiqué de Daesh revendique les attaques

Le groupe jihadiste Daesh a revendiqué dans un communiqué mis en ligne en arabe et en français les attentats de Bruxelles. "Une cellule secrète des soldats du califat (...) s'est élancée en direction de la Belgique croisée", affirme le texte accusant ce pays de n'avoir "cessé de combattre l'islam et les musulmans".

18h20 - Opération policière en cours à Schaerbeek

Une opération est en cours dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où la gare a été fermée. 

18h15 - Bruxelles Zaventem, le 22ème aéroport d'Europe à l'arrêt

Frappé mardi matin par une double explosion, l'aéroport de Bruxelles est le premier de Belgique, loin devant celui de Charleroi, et le 22e au niveau européen. 75% des passagers qui y transitent sont Européens. Zoom sur cette plateforme stratégique du transport aérien européen

18h13 - Pourquoi la capitale belge est-elle visée?

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, la Belgique vit au rythme des perquisitions et des menaces d'attentat. Jusqu'à ce mardi matin, au cours duquel la capitale belge a été frappée à deux reprises. Nos explications

18h09 - Entraide sur les réseaux sociaux 

Après les attentats qui ont frappé Bruxelles ce mardi matin, les citoyens belges se sont mobilisés pour offrir l’hospitalité à qui en avait besoin, via le hashtag #PorteOuverte. En France aussi, les internautes ont proposé leur aide aux Belges bloqués à Paris.

18h08 - Où en est-on du PNR européen?

Le registre européen des données des passagers aériens a été adopté en décembre dernier en commission au Parlement européen. Pour l'heure, et malgré l'appel du gouvernement français, il n'a toujours pas été adopté. BFMTV.com fait le point sur cette mesure.

18h04 - Un avis de recherche diffusé

La police fédérale belge diffuse un avis de recherche sur son compte Twitter, à propos du troisième suspect de la photo issue de la vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles.

18h - Un homme en fuite selon le bourgmestre de Zaventem

Selon le maire de Zaventem, la commune sur laquelle se situe en partie l'aéroport de Bruxelles, un homme est en fuite. 

17h56 - A Dubaï, la Burj Khalifa aux couleurs de la Belgique

La célèbre tour de Dubaï, la Burj Khalifa, plus haute tour du monde avec ses 828 mètres, a été illuminée aux couleurs de la Belgique, ce mardi soir, en hommage aux victimes des attaques.

17h52 - Que signifie l'alerte de niveau 4?

A peine une heure après la première explosion à l’aéroport international de Bruxelles, le porte-parole du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a annoncé que l’alerte antiterroriste était relevée à son niveau maximum en Belgique. Qu’est-ce qu’implique concrètement ce niveau 4? Nos explications

17h50 - Les aéroports et les gares, des cibles encore vulnérables

Les attentats perpétrés mardi à Bruxelles ont mis en lumière la vulnérabilité des aéroports et des transports en commun en Europe, alors que le dispositif de sécurité y était renforcé depuis plusieurs mois. Lire notre focus

17h45 - Londres déconseille à ses ressortissants de se rendre à Bruxelles

Londres "déconseille" à ses ressortissants de se rendre à Bruxelles "sauf raison impérative", après les attentats qui ont frappé la capitale belge, a annoncé Downing Street ce mardi. Cet avis, très inhabituel concernant un autre pays européen, actualise la précédente recommandation, diffusée peu après les attentats, qui appelait seulement à la "vigilance", à "se tenir à l'écart de la foule" et à "éviter les transports publics".

17h32 - Les 28 dénoncent "une attaque sur notre société ouverte et démocratique"

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE et les dirigeants des institutions européennes ont dénoncé "une attaque sur notre société ouverte et démocratique" après les attentats de Bruxelles. "L'Union européenne pleure les victimes des attaques terroristes à Bruxelles. Ce fut une attaque sur notre société ouverte et démocratique", ont estimé les dirigeants européens dans un rare communiqué commun.

17h30 - Pas de troisième bombe à l'aéroport

"Trois bombes avaient été introduites" mardi matin dans l'aéroport de Bruxelles par les auteurs des attentats, mais l'une d'elles "n'a pas explosé", a annoncé le gouverneur de la province du Brabant Flamand, Lodewijk De Witte. Une équipe de déminage avait procédé en début d'après-midi à l'explosion d'un objet suspect dans le hall de départs, où au moins 14 personnes sont mortes dans deux explosions mardi matin.

"C'est parce que trois bombes avaient été introduites dans le bâtiment dont une n'a pas explosé, la troisième", a expliqué Lodewijk De Witte lors d'un point de presse à l'aéroport, retransmis à la télévision.

17h25 - L'aéroport de Bruxelles restera fermé mercredi

L'aéroport international de Bruxelles-Zaventem restera fermé mercredi, a annoncé le PDG de la société exploitante Brussels Airport, Arnaud Feist.

17h10 - La police diffuse des images des suspects captées par la vidéo-surveillance

Une image montrant des auteurs présumés des attentats commis mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, captée par la vidéo-surveillance, a été diffusée par les autorités belges. L'image avait d'abord fuité dans les médias

Trois hommes poussant des chariots à bagages, sur laquelle on devine des valises noires, sont visibles sur cette photo prise dans un hall de l'aéroport, apparemment dans la zone d'enregistrement des passagers. Deux d'entre eux portent des pulls noirs sur un pantalon beige. Le troisième homme porte une veste claire et dissimule ses yeux sous un chapeau noir, arborant une barbe finement taillée.

La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars.
La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars. © Police Fédérale belge - AFP

17h - Ban Ki-moon dénonce des "attaques méprisables"

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a denoncé ce mardi "des attaques méprisables (qui) frappent le coeur de la Belgique et le centre de l'Union européenne", en réaction aux attentats de Bruxelles.

16h50 - François Hollande s'est rendu à l'ambassade de Belgique à Paris

Accompagné du ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, le président de la République a signé un registre de condoléances.

"En ce jour tragique, la France se tient aux côtés de la Belgique lâchement frappée par des attentats terroristes. Après Paris, Copenhague puis encore Paris, c’est Bruxelles qui est attaquée. C’est toute l’Europe qui est visée, ses valeurs, ses principes, la démocratie. Tous unis contre le terrorisme, nous vaincrons. J’exprime au nom de la France ma solidarité aux victimes, à leur famille, à leurs proches. Et mon amitié au peuple belge", a écrit le chef de l'Etat. 

16h40 - Deux allers-retours Paris-Bruxelles en Thalys prévus dans la soirée

Thalys annonce sur son compte Twitter que deux allers-retours exceptionnels entre Paris et Bruxelles sont mis en place pour ce mardi soir. La société conseille par ailleurs aux usagers devant voyager mercredi en Thalys de reporter leur déplacement. 

16h32 - Daesh revendique les attaques

Le groupe Daesh revendique les attaques perpétrées ce mardi matin à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, selon une agence de presse proche de l'organisation jihadiste.

"Des combattants de l'État islamique (l'autre nom de Daesh, ndlr) ont mené une série d'attentats à l'aide de ceintures et d'engins explosifs mardi, prenant pour cible un aéroport et une station de métro dans le centre de la capitale belge Bruxelles, un pays participant à la coalition internationale contre l'État islamique", a affirmé l'agence de presse Aamaq.

16h30 - Les drapeaux français mis en berne

François Hollande annonce la mise en berne des drapeaux en France, en solidarité avec les victimes des attaques de Bruxelles.

16h18 - Des victimes françaises?

Le Premier ministre Manuel Valls a dit ce mardi après-midi ne pas encore savoir s'il y a des français parmi les victimes des attentats de Bruxelles. 

"Au moment où nous parlons, nous ne savons pas encore le nombre de victimes, de blessés. Nous ne savons pas si des compatriotes sont concernés par ces attentats", a dit le Premier ministre, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

15h57 - Beaucoup de nationalités différentes parmi les blessés

Selon le maire de Bruxelles, Yvan Mayeur, "beaucoup de nationalités" sont recensées parmi les blessés des attentats. 

15h55 - François Hollande se rend à l'ambassade de Belgique

Le chef de l'Etat doit se rendre à l'ambassade de Belgique à 16 heures, en signe de solidarité, indique l'Elysée. Le président de la République, qui avait dénoncé dans la matinée ces "lâches et odieux attentats", doit signer le registre de condoléances. Il doit être accompagné du ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

15h45 - Trois jours de deuil national

Le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon, annonce trois jours de deuil national. 

15h43 - Minute de silence au Sénat et à l'Assemblée nationale

Parlementaires et membres du gouvernement ont observé mardi, à l'Assemblée nationale puis au Sénat, une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Après avoir adressé à leurs familles et à leurs proches, "le témoignage de notre soutien et de notre douleur fraternelle", le président de l'Assemblée a exprimé la solidarité de l'hémicycle au peuple belge.

15h30 - Obama condamne les attaques "révoltantes" de Bruxelles

Depuis Cuba, où il est en train d'adresser son discours au peuple cubain, le président américain Barack Obama, a condamné les attaques "révoltantes" commises à Bruxelles, et a assuré le Premier ministre belge du soutien de Washington. 

15h25 - La station de métro Maelbeek marquée par l'explosion

15h18 - Les réseaux téléphoniques toujours saturés 

Les réseaux de téléphonie mobile restent perturbés à Bruxelles après les attentats de ce mardi matin, perturbations qui ont conduit les opérateurs et le gouvernement à demander d'éviter les appels non urgents.

"Certains endroits à Bruxelles sont dans une situation de congestion. Le réseau fonctionne, mais les utilisateurs peuvent devoir appeler plusieurs fois" avant d'arriver à joindre leur interlocuteur, explique un porte-parole de Proximus (ex-Belgacom), le premier opérateur mobile belge. Le réseau de téléphonie fixe et Internet fonctionne lui normalement.

15h10 - Le drapeau belge flotte sur Downing Street

En solidarité avec les victimes des attaques de Bruxelles, le drapeau belge a été hissé au dessus de Downing Street, la résidence du Premier ministre britannique, à Londres.

15h05 - 14 morts et 96 blessés à l'aéroport

Un nouveau bilan de l'attaque de l'aéroport fait état de 14 morts et 96 blessés, selon un porte-parole des pompiers. 

14h55 - "J'ai entendu quelqu'un qui parlait en langue arabe", raconte un témoin

Alphonse Lyoura est bagagiste à l’aéroport de Bruxelles. Il raconte les quelques secondes qui ont suivi l’explosion. "C’était la panique générale, c’était l’horreur", explique-t-il.

14h50 - Les dessinateurs mobilisés en solidarité avec Bruxelles

Sur les réseaux sociaux, de nombreux dessinateurs ont exprimé en dessins leur solidarité avec la Belgique. Parmi eux, Plantu, Joann Sfar, Baudry et Louison. 

14h40 - Des images de la scène de panique à l'intérieur de l'aéroport

Des images filmées à l'intérieur de l'aéroport peu après l'explosion montrent la panique qui s'empare des personnes présentes sur les lieux, qui ne savent pas encore qu'il s'agit d'une attaque terroriste.

14h30 - Une "vingtaine de décès" et 106 blessés dans l'attentat du métro, selon le maire de Bruxelles

L'attentat survenu dans la station du métro de Bruxelles ce mardi matin a fait "probablement une vingtaine de décès", et 106 blessés, dont 17 graves, selon le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur qui donnait une conférence de presse en ce début d'après-midi.

Un précédent bilan, communiqué par la Stib, la société exploitant les transports en commun, faisait état de 15 morts et 55 blessés dans cette attaque à la station de métro de Maelbeck.

14h23 - Un colis suspect neutralisé par les démineurs à l'aéroport

Des démineurs ont fait exploser peu avant 14 heures un objet suspect à l'aéroport international de Bruxelles, après les attentats qui ont fait au moins onze morts sur le site tôt le matin. Selon la chaîne flamande VTM, qui ne citait pas de source, les autorités soupçonnaient la présence d'une ceinture d'explosifs dans l'aéroport.

14h15 - Deux numéros d'urgence en France et en Belgique

Pour rappel, le Quai d'Orsay a ouvert un numéro d'urgence, comme le rappelle ce tweet du ministère.

14h13 - Le pape François condamne la "violence aveugle"

Le pape François a condamné ce mardi "la violence aveugle qui engendre tant de souffrances", dans un message de condoléances après les attentats meurtriers de Bruxelles. "Le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don de la paix", a écrit au nom du pape le N.2 du Vatican, Mgr Pietro Parolin, dans un télégramme à l'archevêque de Bruxelles, Mgr Jozef De Kesel.

14h10 - Des images de l'évacuation du métro 

Une heure après les détonations à l’aéroport de Bruxelles, une autre explosion a été entendue à la station de métro Maelbeek, à proximité des institutions européennes. Les rames ont été immobilisées et les passagers contraints d’évacuer par les voies, dans le noir. 

13h45 - Cameron: "Nous ne laisserons jamais ces terroristes gagner"

"Nous ne laisserons jamais ces terroristes gagner", a déclaré mardi le Premier ministre britannique David Cameron à l'issue d'une réunion d'urgence de son gouvernement consacrée aux attentats de Bruxelles. "Aujourd'hui est un jour de sympathie, de condoléances et aussi de renforcement de notre propre sécurité", a-t-il dit.

13h40 - Le gouvernement belge "craint toujours qu'il y ait des personnes dans la nature"

L'enquête sur les auteurs des attentats qui ont frappé Bruxelles est "toujours en cours", les autorités craignant qu'il y "ait encore des personnes dans la nature", a indiqué le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, interrogé par la RTBF.

13h35 - New York renforce sa sécurité

La police de New York a annoncé mardi qu'elle renforçait la sécurité "par excès de précaution", après les attentats de Bruxelles. A Washington, les patrouilles policières ont également été renforcées ce mardi matin.

13h30 - Les campus de l'Université libre de Bruxelles évacués 

L'Université libre de Bruxelles annonce l'évacuation de ses campus, sur son compte Twitter. 

13h22 - Cinq vols internationaux déroutés vers la France

Cinq vols internationaux à destination de Bruxelles ont été déroutés vers des aéroports français ce mardi matin à la suite des attentats. Les cinq vols déroutés ont atterri à Lille (en provenance de Rome), Orly (Barcelone), deux à Roissy-Charles de Gaulle (Tirana et Montréal) et le cinquième, qui avait décollé de Bâle-Mulhouse, a fait demi-tour. Au total, 20 vols au départ d'aéroports français à destination de Bruxelles ont été annulés pour la journée de mardi. 

13h20 - Rassemblement dans la soirée à Paris 

La maire de Paris Anne Hidalgo appelle à un rassemblement silencieux à 19 heures devant l'Hôtel de Ville de Paris pour "rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles".

La Tour Eiffel sera par ailleurs illuminée aux couleurs de la Belgique, ce mardi soir. 

13h10 - Quid de l'enquête?

Si certains médias belges font état de perquisitions à Bruxelles, la justice belge demande à la presse de ne pas communiquer sur "l'enquête en cours".

13h05 - Un entretien avec le Premier ministre belge

François Hollande s'est entretenu avec le Premier ministre belge Charles Michel et l'a assuré de "toute sa solidarité", fait savoir l'Elysée.

13h00 - François Hollande appelle à l'unité nationale

François Hollande a appelé mardi à "l'unité nationale" et au "rassemblement" face à la menace terroriste après les attentats.

"Nous devons veiller plus que jamais à notre unité, au plan européen, au plan mondial" mais "l'unité la plus indispensable, elle est au plan national et chacun doit avoir conscience que dans cette période, nous devons être dans le rassemblement, dans la cohésion et aussi dans la solidarité", a-t-il déclaré à l'Elysée.

Adrienne Sigel