BFMTV

Bruxelles: Belges et Français se mobilisent sur les réseaux sociaux avec le hashtag #PorteOuverte

Les internautes belges et français proposent leur aide avec le hastag #PorteOuverte

Les internautes belges et français proposent leur aide avec le hastag #PorteOuverte - Capture d'écran BFMTV

Après les attentats qui ont frappé Bruxelles mardi matin, les citoyens belges se mobilisent pour offrir l’hospitalité à qui en a besoin. En France aussi, les internautes proposent leur aides aux Belges bloqués à Paris.

Le hastag #PorteOuverte commence à émerger sur les réseaux sociaux, Twitter en tête, quelques heures après les attentats qui ont frappé la capitale belge, mardi matin. Né à la suite des attentats de Paris le 13-novembre, il avait permis à de nombreux Parisiens de trouver un canapé ou un lit pour la nuit.

Alors que les transports en commun et les gares ont été fermés à Bruxelles, des Belges ont spontanément relancé ce hashtag qui permet de centraliser en un clin d’oeil toutes les offres de solidarité dans l’ensemble de la capitale. Ce fameux mot-dièse a été décliné en une version anglaise #OpenHouse et flamande #ikwilhelpen

Un hôtel bruxellois a également proposé d’accueillir toute personne qui voudrait se mettre à l’abri.

Pour autant, la solidarité ne s’arrête pas aux frontières de la Belgique. En effet, des Français n’hésitent pas à proposer l’hospitalité à leurs voisins belges, bloqués à Paris après l’interruption des vols à destination de Bruxelles et des liaisons Thalys.

Pour pallier la pénurie de transport, un autre genre d’entraide est également en train de voir le jour avec le hashtag #brusselslift. Par son intermédiaire, les Belges proposent ou demandent des covoiturages, en renseignant leur position de départ et leur destination.

Toujours dans cet élan de solidarité, le quotidien Le Soir se fait le relais, avec son confrère De Standaard, des témoignages de solidarité des belges qui seront publiés tout au long de la journée.

Clémence Leleu