BFMTV

Trump a demandé à Macron son numéro de portable

Donald Trump et Emmanuel Macron le 26 mai 2017 au sommet du G7 à Taormina en Sicile

Donald Trump et Emmanuel Macron le 26 mai 2017 au sommet du G7 à Taormina en Sicile - Stéphane de Sakutin-AFP

Donald Trump a fait du Donald Trump lors de sa première rencontre avec Emmanuel Macron. Le président américain a une nouvelle fois bousculé les règles protocolaires en proposant à son homologue français d'échanger leurs numéros de téléphone portable.

Donald Trump est un chef d'État connu pour son style direct et parfois déconcertant. Lors de sa première rencontre avec son homologue français la semaine dernière à l'occasion du G7, le locataire de la Maison Blanche n'a pas dérogé à cette règle.

"Voulez-vous mon numéro de téléphone"

Selon un journaliste de CNN, le milliardaire a demandé à Emmanuel Macron de lui donner son numéro de téléphone. Et a précisé que l'échange de leurs coordonnées personnelles, sans passer par le protocole diplomatique habituel, permettrait de "se parler directement".

"Voulez-vous mon numéro de téléphone pour que l'on se parle directement", aurait suggéré Donald Trump, rapporte le journaliste de la chaîne de télévision américaine, qui précise sur son compte Twitter qu'il donne de "vraies informations", par opposition aux "fake news", infos bidons, que ne cesse de dénoncer le président républicain.

Il n'a pas soutenu "cette femme"

Ce même journaliste assure également que Donald Trump a évoqué lors d'un coup de téléphone au lendemain de l'élection du nouveau locataire de l'Élysée, sans la nommer, Marine Le Pen. Selon des officiels français, le président américain a affirmé à Emmanuel Macron qu'il n'avait pas "soutenu cette femme", en parlant de la candidate malheureuse du Front national. Une périphrase répétée à plusieurs reprises lors de cet échange téléphonique.

Pourtant, durant la campagne présidentielle française, Donald Trump avait loué certains éléments du programme de la candidate d'extrême droite, assurant qu'elle était "la plus forte sur les frontières et la plus forte sur ce qu'il se passe en France". Il avait également déclaré que la fusillade sur les Champs-Élysées quelques jours avant le premier tour, qui a tué un policier, allait "probablement aider" Marine Le Pen.

Une première rencontre vigoureuse

La première rencontre entre les deux chefs d'État s'est déroulée avec poigne. Le président français s'est illustré avec une toute première et longue poignée de main de fer face à son homologue américain. Emmanuel Macron, lors d'une rencontre à l'ambassade américaine de Belgique en marge du sommet de l'Otan, a refusé de rendre la main de Donald Trump, visiblement au fait des habitudes du locataire de la Maison Blanche connu pour ses poignées de main au style tout particulier et parfois ravageuses.

Le milliardaire américain a même tenté, à deux reprises, de lâcher prise, sans succès. Le patron de l'Élysée a assumé son geste et assuré après coup que la poignée de main n'était pas innocente. "Je ne laisse rien passer, c'est comme cela qu'on se fait respecter", s'est justifié Emmanuel Macron.

L'histoire ne dit pas si les 06 ont effectivement été échangés.

Céline Hussonnois-Alaya