BFMTV

Les fauves de "Joe Exotic" saisis par le gouvernement américain

Joe Exotic, personnage central de la série documentaire "Tiger King"

Joe Exotic, personnage central de la série documentaire "Tiger King" - - © 2019 AFP

Le gouvernement américain a saisi les fauves de l'ancien zoo du fantasque "Joe Exotic", rendu célèbre par le documentaire "Tiger King" de Netflix.

Le gouvernement américain a annoncé jeudi avoir saisi 68 lions, tigres et autre panthère autrefois propriétés de "Joe Exotic", le fantasque patron de zoo au coeur d'un documentaire à succès.

Cette opération pourrait fournir la base d'un nouvel épisode d'"Au royaume des fauves" ("Tiger King" en version originale), l'un des programmes les plus regardés de l'histoire de Netflix.

Condamné à 22 ans de prison en janvier 2020

Ce documentaire retrace la vie de l'exubérant "Joe Exotic", 58 ans et de son vrai nom Joe Maldonado-Passage, qui a amassé une petite fortune grâce à un zoo ouvert en 1999 dans l'Oklahoma, avant de tout perdre, jusqu'à la liberté, dans des combines infernales.

Il a été condamné en janvier 2020 à 22 années de prison pour avoir tenté de faire assassiner son ennemie intime, Carole Baskin, une défenseure de la cause animale qui critiquait ses méthodes, notamment la reproduction à outrance des félins et des mauvais traitements ayant entraîné la mort de plusieurs animaux.

L'ancien partenaire économique de Joe Exotic, Jeff Lowe, et sa femme Lauren, lui avaient officiellement racheté le zoo un an avant sa condamnation, et avait continué à gérer le "Greater Wynnewood Exotic Animal Park".

Un tribunal avait ordonné en juin 2020 qu'ils transfèrent la propriété, à l'exception des animaux, à Carole Baskin. Ils avaient alors emmené les fauves sur un autre terrain et prévoyaient d'ouvrir le "Tiger King Park" en 2021.

Des fauves particulièrement maltraités

Au cours de trois inspections menées depuis décembre, les autorités ont toutefois constaté que les mauvais traitements continuaient dans cette structure. Selon des documents judiciaires, les fauves n'étaient ni nourris, ni soignés, ni abrités de manière adéquate, si bien que trois grands félins de moins un an sont morts de malnutrition, et deux autres dans des conditions suspectes, depuis septembre 2020.

Le couple ayant refusé de se plier aux injonctions des autorités, la justice a ordonné de leur retirer les animaux. Mais à en croire les témoignages des agents chargés du dossier, cela n'a pas été sans peine.

Pendant l'exécution d'un premier mandat le 6 mai 2021, "Lauren lowe a menacé de me tuer", écrit l'agent Kevin Seiler dans une déclaration jointe à la procédure. "Ses propos étaient particulièrement intimidants compte-tenu du fait que leur ancien associé est en prison pour avoir embauché un tueur à gages."

Finalement, "l'opération de secours" a été menée à bien sur plusieurs jours, avec la saisie au total de 45 tigres, six lions, 11 ligres (croisement de lion et tigre) et une panthère noire, selon un communiqué du ministère de la Justice, qui ne précise pas où ils ont été transférés.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV