BFMTV

Au royaume des fauves: Carole Baskin met la main sur le zoo de Joe Exotic

Joe Exotic, principal protagoniste du nouveau documentaire Netflix, "Tiger King"

Joe Exotic, principal protagoniste du nouveau documentaire Netflix, "Tiger King" - Netflix

Nouveau rebondissement au Royaume des fauves. Un juge fédéral a attribué à Carole Baskin le contrôle du zoo félin de Joe Exotic.

Carole Baskin va prendre le contrôle du parc animalier de Joe Exotic dans l'Oklahoma. Ainsi en a décidé un juge fédéral, révèle Variety ce mardi. Si les noms de Carole Baskin et Joe Exotic ne vous disent rien, c'est que vous avez eu mieux à faire de votre confinement que regarder Le Royaume des Fauves (Tiger King: Murder, Mayhem and Madness en VO) sur Neflix, et c'est sans doute tant mieux pour vous. 

Cette histoire tient l'Amérique en haleine depuis plusieurs mois. La rivalité entre Joe Exotic (Joseph Allen Maldonado-Passage, né Schreibvogel), personnage haut en couleurs et créateur d'un parc animalier peuplé de félins, et Carole Baskin, pasionaria de la cause animale qui l'accuse de maltraiter les animaux, racontée dans le documentaire diffusé sur Netflix depuis mars, passionne les Américains et pas seulement.

Tiger King a été un des programmes les plus regardés de l'histoire de Netflix. La plateforme a annoncé, fin avril, qu'en un mois, 64 millions d'abonnés avaient vu tout ou partie de la série.

Sexe, drogue et armes à feu

Chacun a pris fait et cause pour l'un ou l'autre des protagonistes de cet étrange documentaire, réunissant des ingrédients dignes d'une fiction. Du sexe, de la drogue, des armes à feu - ça se passe aux Etats-Unis - et des gros félins. 

Joe Exotic purge depuis 2019 une peine de 22 ans de prison, pour avoir commandité l'assassinat de Carole Baskin, après des années de conflit. Et Carole Baskin, la Brigitte Bardot des félins américains, fondatrice du sanctuaire pour félins Big Cat Rescue en Floride est elle aussi un personnage controversé.

Mystérieuse disparition

A la suite de la diffusion de la série documentaire, une enquête sur la disparition de son deuxième mari, un millionaire mystérieusement disparu en 1997 - a été réouverte.

En 2013, Carole Baskin avait attaqué Joe Exotic en justice pour avoir contrefait le logo de sa fondation Big Cat Rescue. Le fantasque amateur de félins avait été condamné à lui verser un million de dollars, somme dont Carole Baskin n'a jamais vu la couleur.

Le juge fédéral a par ailleurs estimé que le transfert de propriété du zoo de Joe Exotic à son associé - aujourd'hui gérant des lieux - s'était faite de manière illégale et a donc décidé, pour régler le contentieux, de donner le contrôle du zoo à Carole Baskin.

"Evacuation de tous les animaux du zoo"

Dans une décision rendue lundi après quatre années de procédure, un juge fédéral d'Oklahoma City a ordonné le transfert de propriété du terrain de six hectares environ sur lequel se trouve le zoo, situé au sud d'Oklahoma City.

La société Greater Wynnewood Development Group, anciennement contrôlée par Joe Exotic, devra libérer les lieux, "y compris l'évacuation de tous les animaux du zoo", a ordonné le juge Scott Palk dans une décision consultée par l'AFP.

Bien que celui qui était jusqu'ici son propriétaire, Joe Exotic, soit en prison, le zoo avait continué à fonctionner et venait de rouvrir ses portes début mai après plusieurs semaines de fermeture pour cause de confinement. L'ancien partenaire économique de Joe Exotic, Jeff Lowe, avait officiellement racheté la société GWDG, mais le magistrat fédéral n'en a pas moins décidé du transfert de la propriété du lieu.

Magali Rangin avec AFP