BFMTV

Hollande à la Maison Blanche: "It’s cold in Washington"

François Hollande et Barack Obama devant la Maison blanche, mardi.

François Hollande et Barack Obama devant la Maison blanche, mardi. - -

Accueilli avec tous les honneurs à la Maison Blanche, mardi, par le président américain Barack Obama, qui a tenté de placer quelques mots en français dans son discours, François Hollande a adressé quelques mots à ses hôtes en anglais.

Que se disent deux présidents qui se rencontrent? Ils parlent de la météo. La preuve en a été donné mardi après-midi, alors que François Hollande poursuit sa visite d’Etat aux Etats-Unis. Avant un entretien dans le Bureau ovale, les deux présidents ont tour à tour prononcé un petit discours devant la Maison Blanche.

Barack Obama s’est essayé au français en commençant par expliquer qu’il ne savait dire que "bonjour". "Il y a peu d’endroits au monde qui réchauffent autant le cœur que Paris au printemps, ce matin nous allons faire de notre mieux à Washington, en hiver", a-t-il poursuivi.

François Hollande, lui, a commencé son allocution par ces quelques mots: "It’s cold in Washington", soit "il fait froid à Washington".

Suspense autour du dîner

"C'est un grand honneur d'accueillir mon ami, le président Hollande", a déclaré Barack Obama, avant de souligner qu'il s'agissait de la première visite d'Etat d'un président français aux Etats-Unis "en près de 20 ans". Jacques Chirac avait en effet eu ce privilège en 1996.

Le président français a souligné, lui, que leurs deux pays travaillaient ensemble pour répondre à "la prolifération des armes de destruction massive", débloquer les "crises au Moyen-Orient", aider au "développement de l'Afrique", ou encore lutter contre le changement climatique.

A l’issue de leur entretien dans le Bureau ovale, les deux présidents tiendront une conférence de presse à 18 heures, heure française. La journée se terminera par un dîner à la Maison Blanche, pour lequel le suspense est toujours de mise. On ignore toujours qui sera placé à côté de François Hollande à table. La rumeur évoque de plus en plus Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et moyennes entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique.

Karine LAMBIN