BFMTV

COP21: Royal ne veut pas "d'écologie punitive" mais "des contraintes et des bonus"

Ségolène Royal, lundi soir, sur BFMTV.

Ségolène Royal, lundi soir, sur BFMTV. - BFMTV

Avec 150 chefs d'Etat et de gouvernement le premier jour, la conférence de Paris sur le climat est la plus importante de l'histoire des négociations climatiques. Revivez ici la première journée de ce sommet historique.

La COP21, grande conférence mondiale pour le climat placée sous l'égide de l'ONU, s'ouvre ce lundi à Paris. Il s'agit d'une réunion hors norme sur un enjeu colossal: plus de 150 chefs d'Etat - dont l'Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping, le Russe Vladimir Poutine, l'Indien Narendra Modi - et de gouvernement sont présents à ce rendez-vous mondial de l'environnement censé accoucher d'un accord historique contre un réchauffement planétaire aux conséquences de plus en plus inquiétantes. Les dirigeants s'expriment à tour de rôle sur l'engagement de leur pays.

>> Retrouvez toutes les informations autour de la COP21 sur notre page spéciale.

>> L'ESSENTIEL

La COP21 s'est ouverte ce lundi dès 11 heures au Bourget en présence notamment de Barack Obama et de Xi Jinping

Les conditions de circulation autour de Paris sont très réglementées ce jour

Des heurts violents entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu dimanche Place de la République à Paris 

>> Ce live est désormais terminé. Retrouvez ici les enjeux de cette COP21 et les points qui fâchent.

19h20 - Une patinoire sur la Tour Eiffel 

Une patinoire de 190 m2 ouvre mardi au premier étage de la Tour Eiffel, jusqu'au 31 janvier 2016, a annoncé lundi la direction du monument. La patinoire, qui revient chaque année pour les fêtes, fait "un clin d'oeil à la COP21", avec des palettes de bois et matériaux recyclés qui composent le mobilier de son bar. De plus, trois vélos de bois près de la piste pourront, en étant actionnés, intensifier l'éclairage des suspensions lumineuses. Des patins (taille 25 à 47) seront mis gracieusement à la disposition des visiteurs.

19h15 - Une "alliance internationale" en faveur de l'énergie solaire

Une coalition de 121 pays situés dans les régions les plus ensoleillées du monde ont lancé lundi à Paris une "alliance internationale du solaire", à l'initiative du premier ministre indien Narendra Modi.

"Nous voulons apporter l'énergie solaire dans nos vies, dans nos maisons en la rendant moins chère, plus fiable, et plus facile à relier au réseau", a déclaré Narendra Modi. L'alliance regroupe 121 pays situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, et certains d'entre eux bénéficient de plus de 300 jours de fort ensoleillement par an.

19h00 - Obama soupera avec Hollande à l'Ambroisie

Le restaurant L'Ambroisie, dans le IVe arrondissement, accueillera ce lundi soir Barack Obama et François Hollande, révèle France Info. Bernard Pacaud, le chef triplement étoilé du restaurant, a été mis au courant "au dernier moment", mais sera fin prêt pour servir "des poissons et des crustacés", "du classique français", a-t-il confié à la radio. 

18h35 - "Personne n'est à l'abri des dérèglements du climat"

La ministre française de l'Environnement s'est exprimée sur BFMTV lundi soir.

"Aujourd'hui, tout le monde a pris conscience de deux choses: aucun lieu sur la planète n'est à l'abri des dérèglements climatiques, et chacun commence à réaliser que relever le défi climatique peut être une très bonne chose pour accélérer la croissance, sortir de la pauvreté, ou encore acquérir une indépendance énergétique", indique la ministre.

"Il faut des règles, des contraintes et des bonus comme en France, pour susciter des changements de comportement, mais pas d'écologie punitive", a encore estimé la ministre de l'Environnement.

18h00 - DIAPORAMA - Ces stars qui s'engagent

Ils ne se contentent pas de rouler en voiture hybride et de manger bio. Ils s'engagent aux côtés des politiques, donnent des concerts ou ont créé leur propre fondation. Voici les acteurs ou chanteurs qui font entendre leur voix et tentent de mobiliser en marge de la Conférence sur le climat.

17h50 - Le civisme des Franciliens salué 

La préfecture de police de Paris a salué le "civisme" des Franciliens face aux fermetures d'axes de circulation pour la Cop21 et les a invités à suivre jusqu'à lundi soir "les recommandations: éviter les déplacements et ne pas prendre son véhicule" dans la mesure du possible.

17h30 - Qui sont les émeutiers de la place de la République?

Il pourrait s'agir de Black Blocs, une mouvance libertaire et anarchiste habituée à déclencher des émeutes lors de grands rassemblements internationaux. Une certitude: l'ensemble des individus interpellés sont majeurs, et la plupart sont Français. 

>> Retrouvez un portrait plus détaillé de ces manifestants ici

Des émeutiers masqués peu avant les affrontements avec la police, dimanche.
Des émeutiers masqués peu avant les affrontements avec la police, dimanche. © Joël Saget - AFP

16h53 - 9 gardes à vue prolongées au lendemain des incidents de Paris

Neuf des 316 gardes à vue de dimanche, après les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Paris, ont été prolongées. Tous les autres gardés à vue ont été relâchés, sans suite judiciaire.

16h44 - Hausse de la fréquentation dans les hôtels de luxe parisiens

Alors que certains quartiers de Paris tournent au ralenti ce lundi, du fait des restrictions de circulation, l’hôtellerie de luxe a enregistré dès dimanche un fort taux d’occupation. Avec l'arrivée dans la capitale de 150 chefs d'État pour la conférence sur le climat, le prix moyen des chambres a connu une hausse de 58%. "Une bouffée d'oxygène" après des pertes "considérables" selon le cabinet MKG, après les attentats du 13 novembre.

16h30 - Impacts visibles du réchauffement climatique dans les Alpes

L'hélicoptère de BFMTV a survolé le Mont Blanc et la mer de Glace ce lundi pour montrer les conséquences du réchauffement climatique. L'appareil a volé dans un espace qui était entièrement recouvert de glace il y a seulement 30 ans. "La perte de masse des glaciers ne se mesure pas en décennies, mais c'est d'année en année qu'on constate leur recul", a précisé Fanny Agostini, présentatrice météo de BFMTV à bord de l'appareil.

16h16 - L'A6 fermée à la circulation ce soir 

La Préfecture de police vient d'indiquer que l'autoroute A6, au sud de Paris, sera fermée à la circulation ce soir, de 21h à 22h30.

>> Suivez le trafic en temps réel

15h42 - La COP21 a aussi un coût pour l'environnement

Au-delà du coût financier, la COP21 a également un coût pour l'environnement, en raison des émissions de carbone entraînées par les nombreux voyages en avion. Celles-ci devraient atteindre 300.000 tonnes de CO2, selon l'évaluation publiée par le magazine américan Wired. Au total, 22.000 participants officiels sont attendus, sans compter les déplacements des membres d'ONG, des chefs d'entreprise ou de militants.

15h21 - Obama et Poutine se sont entretenus

Vladimir Poutine et Barack Obama se sont entretenus pendant près d'une demi-heure en marge du sommet au Bourget. "La rencontre (entre les deux présidents) s'est déroulée à huis clos", a indiqué la présidence russe, sans donner plus de détails. La Maison Blanche indique quant à elle, que les deux chefs d'Etat auraient évoqué, la crise syrienne et la situation ukrainienne.

15h15 - Une partie de l'A1 toujours fermée

L'autoroute A1 est toujours coupée de Paris en direction du Bourget et de l'aéroport de Roissy. Le périphérique est également fermé entre porte d'Asnières et porte de la Chapelle. Les automobilistes sont invités à prendre les itinéraires de déviation jusqu'à 21h.

>> Suivre le trafic en temps réel

Les difficultés de circulation attendues n'ont finalement pas eu lieu.

15h - Du retard dans les allocutions

Les allocutions des dirigeants se poursuivent tout au long de l'après-midi au Bourget. Beaucoup ont dépassé les 3 minutes officiellement imparties par pays. Il y a donc un peu de retard dans les deux salles de conférence.

>> Consultez le programme

14h48 - L’économie touchée par les restrictions de circulation à Paris

A Paris, la place de la Concorde a rouvert à la circulation mais de grands axes menant vers la porte d’Asnières restent toujours fermés, comme le boulevard Malesherbes. Les conséquences économiques sont importantes. "Un maraîcher a constaté une baisse d’activité de 70% et des chauffeurs de taxi ont réduit leurs courses de moitié", rapporte Igor Sahiri, notre envoyé spécial.

14h32 - "La volonté de dramatiser"

Dans son discours, "la volonté du Président était de dramatiser", analyse Adrien Gindre, journaliste politique à BFMTV. Il a d’ailleurs parlé d’un jour "historique". François Hollande n’a pas hésité à lâcher des termes forts comme "justice climatique", remarque notre envoyé spécial au Bourget.

14h18 - Le plan de table des "maîtres du monde"

14h - Que vont manger les chefs d'État?

Cinq chefs étoilés prennent les commandes de ce menu historique. Marc Veyrat, Yannick Alléno, Alexandre Gauthier, Nicolas Masse et Christelle Brua, tous bénévoles, sont aux fourneaux du déjeuner au Bourget. Truite, volaille, reblochon: retrouvez le menu en détails ici.

13h41 - Poutine prend la parole

Le président russe, absent lors de la photo de famille, a vanté le programme de réduction de la consommation d'énergie en Russie. "Les efforts de la fédération de Russie ont permis de freiner le réchauffement de près d'un an."

"L'accord doit être juridiquement contraignant mais doit permettre le développement des économies", a déclaré Vladimir Poutine.

13h20 - Merkel appelle à transformer les "belles théories" en réalité

La chancelière allemande a exhorté les chefs d'Etat à agir lors de cette COP21: "Nous avons l'occasion de faire de nos belles théories une réalité, en réduisant la température et en évitant qu'elle ne dépasse 2°C par rapport à l'époque pré-industrielle", a-t-elle lancé. "Nous devons aboutir au déblocage de 100 milliards de dollars" par an pour aider les pays émergents à lutter contre le changement climatique, a encore plaidé Angela Merkel. 

13h10 - "La Chine souhaite un développement durable et ouvert"

Le président Xi Jinping a plaidé pour le "principe de responsabilité commune mais différenciée". "Nous devons bâtir un avenir de compréhension mutuelle. Il faudrait que nos pays se voient autorisés à développer les solutions les plus adaptées à leurs contextes nationaux", a demandé le dirigeant chinois.

Xi Jinping a aussi appelé les pays riches à "apporter un appui financier accru" au-delà de 2020 aux pays en voie de développement pour les aider à lutter contre le réchauffement climatique.

12h50 - Obama engage les États-Unis à un nouveau cap

Évoquant le réchauffement climatique, "je suis conscient que nous sommes à la source de ce problème", a déclaré le président américain lors son allocution au Bourget. "Les États-Unis réduiront leurs émissions de gaz à effet de serre de 26 à 28% par rapport à leur niveau de 2005, et ce, d’ici 10 ans", s’est engagé Barack Obama. "Garantissons un accord avec un niveau d’ambition élevé", a demandé le chef d’État.

Avant d’évoquer l’engagement politique de son pays, Barack Obama a tenu à saluer "le peuple de Paris d’avoir insisté pour que cette conférence essentielle ait lieu aujourd’hui".

12h20 - Une allocution de 3 minutes par dirigeant

Après la "photo de famille", les chefs d'État et de gouvernement vont s'exprimer à tour de rôle sur l'engagement politique de leur pays. Chacun disposera de 3 minutes. Plus de 4 heures de discours sont attendues, les dirigeants étant répartis dans deux salles de conférences.

12h15 - L’heure de la "photo de famille", sans Poutine

La photo des quelque 150 chefs d’État et de gouvernement réunis au Bourget pour le lancement de la COP21 a été prise ce lundi midi au Bourget. Jamais autant de dirigeants n'avaient été réunis sur un même cliché. Néanmoins, il manque toujours à l'appel le président russe Vladimir Poutine, qui avait pourtant annoncé sa présence à Paris.

-
- © BFMTV

11h57 - Un objectif plus exigeant pour 2100? 

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C au lieu de 2°C d’ici 2100. Ce nouveau chiffre, prononcé dans les discours de François Hollande, Ban Ki-Moon et Laurent Fabius ce lundi matin, n’a pas échappé à Thierry Arnaud, le chef du service politique de BFMTV. "Il ne faut pas fixer la barre trop haut pour ne pas l’atteindre", a commenté l’expert. "Mais ça fait une énorme différence."

>> Découvrez les principaux enjeux de cette COP21

11h38 - Ban Ki-Moon veut bâtir "un régime en faveur du climat"

"Un moment politique comme celui-ci ne se représentera pas forcément", a déclaré Ban Ki-Moon au pupitre, après l’allocution de François Hollande. "Bâtissons ensemble un régime en faveur du climat", a demandé le secrétaire général de l’ONU en ouverture de la conférence. "Nous devons faire savoir au monde que nous prenons la direction d'un futur tourné vers la réduction des gaz à effet de serre", a-t-il ajouté.

-
- © BFMTV

11h33 - Pas de rencontre Poutine-Erdogan en marge du sommet 

Aucune rencontre n'est prévue à Paris, en marge de la COP21, entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan malgré la demande d'entretien "en face à face" du dirigeant turc, a annoncé ce lundi le Kremlin.

11h25 - "Les bons sentiments ne suffiront pas", déclare Hollande

"C'est un jour historique que nous vivons", a introduit le chef de l'État lors de l'ouverture de la conférence sur le climat. Dans son discours, François Hollande s'est montré ferme sur la volonté d'obtenir "un accord universel et contraignant". "Les bons sentiments ne suffiront pas, nous sommes au bord d'un point de rupture", a affirmé le président de la République.

>> L'objectif initial est notamment de limiter à 2°C le réchauffement climatique d'ici 2100.

11h14 - Une minute de silence observée

Les quelque 150 chefs d'Etat et de gouvernement ont observé, en ouverture de la conférence sur le climat, une minute de silence en hommage aux victimes des attentats récemment perpétrés dans plusieurs pays, dont ceux du 13 novembre à Paris.

11h02 - "Donner l’impulsion politique" dès le début

A l’inverse du sommet de Copenhague en 2009, tous les dirigeants sont présents au début de la COP et non à la fin. Ce lundi, les 150 chefs d’État et de gouvernement doivent prendre la parole à tour de rôle la parole pour donner "l’impulsion politique".

"Côté français, on est persuadé que c’est la meilleure manière de faire aboutir les négociations", indique Adrien Gindre, l’envoyé spécial au Bourget de BFMTV.

10h36 - "Un succès à notre portée" pour Fabius

Lors de son discours d’ouverture, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que le succès de cette conférence sur le climat n’était "pas encore acquis". "Mais il est à notre portée", a estimé Laurent Fabius.

"Nous avons une obligation de succès" car "l'enjeu est beaucoup trop important et la menace climatique beaucoup trop grande pour que nous puissions nous contenter d'un accord minimal", a-t-il ajouté.

-
- © BFMTV

10h14 - Conférence officiellement ouverte

La plus grande conférence sur le climat jamais organisée s'est officiellement ouverte à Paris avec l'espoir de parvenir à un accord historique pour limiter le réchauffement de la planète. "Le monde fait face à deux menaces terribles, le terrorisme et le changement climatique", a déclaré à l'ouverture de la conférence Manuel Pulgar-Vidal, le ministre péruvien de l'Environnement.

10h05 – Le Bourget, une forteresse bien gardée

"Le site ressemble à une forteresse, à un camp retranché", confie Antoine Heulard, notre envoyé spécial au Bourget. Près de 3.000 CRS et gendarmes mobiles patrouillent en périphérie du site. Les agents de sécurité de l’ONU prennent le relais sur place pour assurer la sécurité.

Pour pénétrer à l’intérieur du Bourget, "c’est un peu comme dans un aéroport, il faut passer sous plusieurs portiques", indique notre journaliste, précisant que "les fouilles sont minutieuses".

9h28 – Au tour d’Obama de faire son entrée

Quelques minutes après son homologue chinois, le président américain a serré la main de François Hollande, Ban Ki-Moon et Ségolène Royal. 

9h21 – Xi Jinping est arrivé

Le président chinois, Xi Jinping, est arrivé sur le site du Bourget, conformément à l’horaire prévu par le protocole. La Chine, plus gros pollueur au monde, est l’un des acteurs principaux de cette grande conférence sur le climat.

Poignée de main entre Xi Jinping et Ban Ki-Moon sur le site du Bourget.
Poignée de main entre Xi Jinping et Ban Ki-Moon sur le site du Bourget. © BFMTV

9h04 - "On cherche un peu le bouchon"

"On cherche un peu le bouchon", s'amuse un membre du Centre d'information routière ce lundi matin. A 8h30, le pic de circulation de la matinée, quelque 21 kilomètres de ralentissements étaient comptabilisés sur le réseau francilien, contre 250 habituellement à cette heure, soit dix fois moins qu’à l’ordinaire.

8h58 - "Des sanctions commerciales" pour les pollueurs prône NKM

Il faut des accords contraignants avec "des sanctions commerciales", a déclaré ce lundi matin Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFMTV et RMC. "Le principe pollueur-payeur, on l'applique aux particuliers, eh bien il faut qu'on l'applique aux États aussi", a estimé l’ancienne ministre de l’Ecologie.

8h54 - 158 mains à serrer au total

Les dirigeants sont toujours accueillis au fur et à mesure par François Hollande et Ban Ki-Moon en fonction de leur horaire prévu par le protocole. "158 mains à serrer", c’est le dernier chiffre donné par l’Élysée en comptant les représentants des organisations internationales. Ou presque. Conformément à l'usage, la vice-présidente de la République islamique d’Iran a refusé de serrer la main du chef de l’État.

8h22 - La Cadillac d’Obama s’avère très polluante

La Cadillac One, qui transportera le président américain lors de son séjour en France pour la COP 21, est arrivée à Orly par avion-cargo en parallèle d’Air Force One. Entièrement blindée, ce véhicule consomme près de "63 litres au 100" selon Christophe Delay. Un mauvais signal en matière d’écologie. Un cortège d’une quarantaine de voitures accompagne également Barack Obama dans ses déplacements.

La Cadillac One de Barack Obama.
La Cadillac One de Barack Obama. © BFMTV

8h10 - Circulation fluide en région parisienne malgré les restrictions

La circulation automobile est pour le moment "fluide" sur les axes du réseau francilien, en dépit des restrictions mises en place à l'occasion du lancement de la COP 21. Quelque 12 kilomètres de bouchons étaient comptabilisés sur le réseau francilien aux alentours de 7h30, contre 150 km habituellement un lundi à cette heure, a indiqué Bison Futé. Les autorités appellent toujours Parisiens et Franciliens à ne pas utiliser leur voiture et à éviter les transports en commun.

>> Suivre le trafic en temps réel

8h - Hollande et Ban Ki-Moon accueillent les chefs d’État au Bourget

Le Président de la République et le secrétaire général des Nations-Unies, accompagnés par Ségolène Royal et Laurent Fabius, commencent à accueillir sur le site du Bourget, où se déroule la COP 21, les 150 chefs d’État et de gouvernement.

7h55 - La Tour Eiffel en vert durant la COP21

7h50 - Heurts à Paris dimanche: 317 gardes à vue

Les policiers ont procédé dimanche à 341 interpellations, dont 317 se sont soldées par des gardes à vue.

7h48 - François Hollande arrive au Bourget

Le président de la République va accueillir en personne une partie des 150 chefs d'Etat et de gouvernement attendus à Paris. Barack Obama et Xi Jinping sont attendus pour 9h15.

Les premières délégations sont elles attendues dès 8 heures sur place.

7h15 - 13 kilomètres de bouchons recensés en Ile-de-France contre 200 habituellement

Les Franciliens semblent avoir pris au pied de la lettre les consignes données par les autorités.

>> Suivre le trafic en temps réel

7h10 "Je suis prudemment optimiste", déclare un responsable du WWF

Pierre Cannet est le responsable du Programme Climat et Énergie au Fonds mondial pour la nature (WWF France). "Il se dit "prudemment optimiste" à l'ouverture de la COP21. L'ONG environnementaliste estime que la "moitié du chemin a été fait" par les chefs d'État et de gouvernement.

6h45 - Retour sur 35 ans de négociations sur le climat

Bien avant ce sommet de Paris de nombreuses autres rencontres ayant pour thème le climat se sont tenues. Certaines se sont soldées par des avancées considérables pour la communauté internationale, d’autres, au contraire ont viré au fiasco.

>> Consultez notre infographie

6h40 - Hollande: "l'histoire jugera sévèrement les chefs d'Etat et de gouvernement si, en décembre 2015, ils ont manqué ce rendez-vous"

"C'est le sort de l'humanité qui est à l'ordre du jour de cette conférence. Après les attentats survenus en France, nous devons traiter l'urgence et répondre au défi terroriste, mais aussi agir pour le long terme", prévient le président de la République dans un entretien à 20Minutes. "Et l'histoire jugera sévèrement les chefs d'Etat et de gouvernement si, en décembre 2015, ils ont manqué ce rendez-vous", assène François Hollande.

En cas d'échec de la COP21, "tous les pays du monde", en assumeraient la responsabilité. "Et notamment les plus gros émetteurs de CO2."

6h30 - Les conditions de circulation en Île-de-France

BFMTV.com fait le point sur les restrictions de circulation mises en place à l'occasion de l'ouverture de la COP21 à Paris. Les transports en commun sont gratuits ce lundi en Ile-de-France.

6h20 - L'ONU gère, la France maîtresse de cérémonie

Le site de la conférence s'étend sur 18 hectares au Parc des Expositions du Bourget, au nord de Paris. Il se divise en trois zones: le centre de conférence, géré par l'ONU, réservé aux personnes accréditées, un espace "Générations Climat" ouvert au grand public pouvant accueillir 10.000 personnes et une "Galerie" d'exposition pour les entreprises.

6h10 - Forte mobilisation policière

120.000 policiers sont mobilisés dans toute la France. 43.000 policiers et gendarmes sont répartis sur 285 points de passage. Au total, jusqu'au 13 décembre, date de la fin de la conférence, 15.000 personnes resteront mobilisées.

4h30 - 289 interpellations à Paris

Deux semaines après les sanglants attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts, la place de la République a été enveloppée dimanche après-midi par des nuages de gaz lacrymogènes. Bouteilles en verre, pierres, et même bougies posées devant le mémorial aux victimes des attentats: de nombreux manifestants ont affronté avec des projectiles les forces de l'ordre. Des heurts qui se sont soldés par 289 interpellations, dont 174 gardes à vue.

1h30 - Arrivé à Paris, Obama se rend au Bataclan

Le président américain est venu en compagnie de François Hollande se recueillir sur l'un des lieux des attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre dernier.

P.P. et S.A.