BFMTV

Suspendu, le pompier qui a insulté Emmanuel Macron dans une vidéo "aimerait qu'on lui pardonne"

TÉMOIGNAGE BFMTV - Plusieurs fois décoré au cours de sa carrière, le militaire est toujours en attente de passer devant un conseil de discipline.

La séquence avait fait le tour des réseaux sociaux. Le 15 octobre dernier place de la Nation à Paris, les pompiers manifestaient afin de dénoncer leurs conditions de travail et demander des budgets supplémentaires à l'État.

En fin de cortège, la situation s'est tendue et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre. Là, Nicolas, 28 ans, pompier de l'Essonne, est touché selon lui par un tir de LBD. Il laisse éclater sa colère dans une courte vidéo, où il insulte directement Emmanuel Macron. La séquence a été vue à plusieurs centaines de milliers de reprises.

Aujourd'hui, le jeune homme est suspendu par sa hiérarchie et regrette ses actes. "Évidemment quand je vois la vidéo je me dis que j’ai fait une connerie. Je porte une tenue de pompier, je suis sur la voie publique, je suis malgré moi filmé, évidemment qu’à ce moment-là j’encours une sanction et j’en suis conscient", précise-t-il à BFMTV. 

"J'aimerais qu'on me pardonne"

Décoré à plusieurs reprises, Nicolas "aimerait qu'on (lui) pardonne ce geste-là". 

"J'ai été blessé et on était agressés entre guillemets sans aucune raison particulière. J’entends que des gens veuillent entendre des excuses, pour moi c’est la même chose, dites différemment, ce ne sont pas des excuses, mais j’aimerais qu’on me pardonne ces mots qui ont dépassé ma pensée", détaille-t-il encore.

Dans l'attente de sa sanction définitive, sa date de passage devant le conseil de discipline n'est pas encore connue, ses avocats ont porté plainte contre X pour "violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique", sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Hugo Septier