BFMTV

Paris: le "Fluctuat Nec Mergitur" de l'après 13 novembre remplacé par une fresque "anti-flics"

L'un des "Fluctuat Nec Mergitur", celui-ci Place de la République, à Paris.

L'un des "Fluctuat Nec Mergitur", celui-ci Place de la République, à Paris. - Martin Bureau - AFP

La reprise de la devise latine de Paris par les artistes de rue a vécu. Elle est désormais remplacée par une allégorie insurrectionnelle sur le très symbolique quai de Valmy, proche des deux des établissements visés lors des attentats du 13 novembre.

Le mouvement "street art" avait exprimé l'indignation et la colère des Parisiens après les attentats de novembre dernier en reprenant de manière très sobre la devise latine de la ville: "Fluctuat Nec Mergitur". Le HuffPost rappelle qu'en plusieurs endroits ces mots, signifiant les capacités de résilience d'une ville "qui ne sombre pas", avaient été inscrits par le collectif de graffeurs "Grim Team". Or, l'une des plus importantes de ces fresques, par la taille et par le choix du lieu, au quai de Valmy, est aujourd'hui recouverte par une scène insurrectionnelle.

Sur Twitter, le graphisme à la dominante noir et blanc a été estampillé avec le mot dièse #HaineAntiFlic.

Marianne porte un cocktail molotov

La transformation n'est pas anodine puisque "la Marianne" campée par les graffeurs de "TWE Crew" au premier plan, tient dans la main un cocktail Molotov. A deux pas du Petit Cambodge et du Carillon, où des clients sont morts sous les balles des terroristes jihadistes, la phrase hommage qui s'était attiré la bienveillance de la marie de Paris a donc disparu.

D'après une journaliste du Monde qui les a rencontrés, "les graffeurs veulent montrer que, quelques mois après les attentats, l'époque est désormais aux affrontements".

Le message semble clair: le quai de Valmy est l'endroit où deux policiers ont été "pris à partie" mercredi et ont vu leur véhicule incendié. Des faits qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête pour homicide involontaire. Trois personnes ont été placées en garde à vue.

D. N.