BFMTV
Société

Ils ont fait l'événement - Après la polémique The Voice, que devient Mennel Ibtissem?

Mennel a été contrainte d'abandonner The Voice après une retentissante polémique

Mennel a été contrainte d'abandonner The Voice après une retentissante polémique - BFMTV

Salhia Brakhlia revient sur l’actualité de l’année avec ceux qui l’ont faite. Aujourd’hui, elle rencontre Mennel Ibtissem, qui avait fait sensation dans The Voice avant d’être contrainte d’abandonner l’émission à cause d’anciens messages publiés sur Facebook.

Les téléspectateurs de la saison 7 de The Voice se rappelleront Mennel Ibtissem. La jeune candidate avait fait le choix d’abandonner la compétition en février dernier après une polémique retentissante concernant d’anciens messages qu'elle avait postés après l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016. Elle avait notamment accusé "notre gouvernement" d’être "les vrais terroristes".

Des propos qu’elle regrette aujourd’hui. La jeune chanteuse s’explique à BFMTV au micro de Salhia Brakhlia, dans le studio où elle enregistre ses morceaux:

"Pour moi, ce n’était pas très complotiste, en fait. Parce que c’était simplement des mots que j’ai balancés comme ça, sans vraiment réfléchir." Pensait-elle ce qu’elle qualifie elle-même de "bêtises écrites"? "Non, c’est vraiment écrit comme ça sur le vif, sans grande pensée derrière", assure-t-elle.

Le soutien du public

Après l’exhumation de ces messages, la jeune chanteuse avait présenté ses excuses sur les réseaux sociaux: "Je condamne bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme. C’était la raison de ma colère", écrivait-elle alors. "Je comprends que ces messages choquent et je m’en excuse". Un mea culpa qui n’aura pas réussi à éteindre l’incendie.

Aujourd’hui, Mennel Ibtissem va "mieux". Elle affirme que dans la rue, ceux qui la reconnaissent lui adressent "des messages bienveillants et encourageants." Et lorsqu’ils évoquent la controverse dont elle a fait l’objet, c’est pour lui dire qu’ils trouvent "dommage" ce qui lui est arrivé.

Pas de maison de disque, mais des projets

Rétrospectivement, elle estime avoir fait l’objet d’une telle animosité parce qu’elle est "différente": "Je pense que si je n’avais pas de turban, non, on ne serait pas allé fouiller dans mes anciens posts personnels Facebook et il n’y aurait peut-être pas eu toute cette fouille, toute cette chasse à la sorcière".

Mennel n’a pas de maison de disque, malgré ses tentatives pour s’y faire des contacts: "On me répond un petit peu que c’est difficile, qu’on aime bien ma voix, qu’on aime bien mon talent, mais qu’il y a une barrière."

Malgré tout, elle continue les enregistrements. Après un premier single sorti en avril et un deuxième en préparation, elle compte sortir un album: "Rendez-vous fin octobre, début novembre pour la suite."

B.P. avec Salhia Brakhlia