BFMTV

Messages polémiques: Mennel Ibtissem serait "déçue" d'être évincée de The Voice

Mennel Ibtissem dans "The Voice", le 3 février 2018

Mennel Ibtissem dans "The Voice", le 3 février 2018 - TF1

La jeune candidate, au coeur d'une polémique à cause d'anciens messages postés sur les réseaux sociaux, aimerait poursuivre son aventure The Voice.

Mennel Ibtissem redoute la fin de son aventure The Voice. La candidate du télé-crochet de TF1, qui a ébloui le public et le jury avec une reprise d'Hallelujah de Leonard Cohen, pourrait être évincée par la chaîne. Depuis dimanche, la jeune femme fait l'objet d'une polémique liée à d'anciens messages postés sur Facebook en 2016. Une vraie déception pour la chanteuse, qui a confié au micro de RTL qu'elle avait encore beaucoup à montrer aux téléspectateurs. 

"C’est vrai que si la chaîne décide de m’évincer du jeu, je serais déçue parce que je n’aurais pas eu l’occasion de montrer qui je suis vraiment et surtout que je ne suis pas celle que l’on dépeint dans les médias et dans les réseaux", a-t-elle confié. 

Parmi les messages à l'origine de la polémique (qui ont disparu depuis, mais dont certains ont pris des captures d'écran), la chanteuse avait notamment écrit après les attentats de Nice:

"C’est bon c’est devenu une routine, un attentat par semaine! Et toujours pour rester fidèle, le 'terroriste' prend avec lui ses PAPIERS d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup on n’oublie SURTOUT PAS de prendre ses papiers! #prenezNousPourDesCons".

Et d'ajouter quelques jours plus tard: "Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement".

"Ce que j’ai écrit c’était vraiment des bêtises"

Dans un message publié mardi sur Facebook, la jeune femme originaire de Besançon s'est excusée pour ces mots qu'elle a tenu il y a deux ans, justifiant qu'ils n'étaient que "l’expression d’une peur" qu'elle partageait seulement, à cette époque, avec ses amis "sur ce réseau". Elle y explique avoir mûri et mesurer "le manque de réflexion de ces messages". "Je comprends que ces messages choquent et je m’en excuse", ajoute-t-elle. Un mea culpa que Mennel Ibtissem, 22 ans, a réitéré ce mercredi sur RTL.

"J’ai vraiment conscience que ce que j’ai écrit c’était vraiment des bêtises, c’est très mal écrit d’ailleurs et j’avais 20 ans à l’époque. Et je tiens à m’excuser auprès des familles des victimes d’avoir heurté leur sensibilité, de les avoir blessés. En aucun cas je ne tolère ce qui s’est passé", a-t-elle assuré.

D'après Le Parisien, les producteurs de The Voice ont organisé ce mardi une réunion de crise avec le jeune Talent afin de déterminer son avenir dans l'émission.

N.B