BFMTV

Grève du 5 décembre: des surveillants de prison appelés à se joindre au mouvement

Photo d'illustration

Photo d'illustration - AFP

Le Syndicat National Pénitentiaire-Force Ouvrière appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites, notamment pour protester contre la suppression d'une prime de pénibilité.

Les surveillants de prison descendront eux aussi dans la rue le 5 décembre prochain pour protester contre la réforme de retraites pensée par le gouvernement. Dans un communiqué publié ce jeudi, le Syndicat National Pénitentiaire-Force Ouvrière (SNP-FO) appelle à la mobilisation lors de cette journée de grève nationale pour "la défense de nos retraites et l'abandon d'un projet qui remettra en cause l'ensemble du système et ses régimes" et pour "faire front à cette casse sociale qui s'organise sur le dos des pénitentiaires".

Le syndicat entend notamment protester contre la suppression de la bonification au 1/5e accordée aux surveillants pénitentiaires au titre de la pénibilité de leur mission. Avec la réforme des retraites, cette prime serait supprimée pour les surveillants qui n'exercent pas des fonctions dites "dangereuses" au quotidien, explique le syndicat.

Le communiqué précise que le syndicat "soutiendra toutes les actions conduites sur le plan local par des blocages d'établissement ou des retards de prises de service".

De nombreuses professions en grève

Le 5 décembre s'annonce d'ores et déjà comme une journée de grève massive en France. Outre le SNP-FO, de très nombreuses autres professions manifesteront contre la réforme des retraites. La CGT, FO, la FSU, Solidaires et quatre organisations de la jeunesse (Unef, UNL, MNL et FIDL) ont appelé à descendre dans la rue. Plusieurs syndicats présents au sein de la SNCF, de la RATP, d'Air France, de l'Education nationale, d'EDF et des hôpitaux publics seront également mobilisés.

La fédération FSU a elle aussi appelé tous les syndicats représentants des agents de la fonction publique à faire grève. Plusieurs syndicats de police, dont Alliance et Unsa, ont par ailleurs déclaré qu'ils se joindraient au mouvement social

Juliette Mitoyen