BFMTV
Société

Grand froid: comment venir en aide aux sans-abri?

Nous sommes nombreux à constater notre relative impuissance face à la détresse des sans-abri, et à vouloir la dépasser. Voici quelques pistes pour apporter son aide aux personnes sans domicile fixe.

Alors que le Plan Grand froid a été étendu à 68 départements et qu'au moins trois personnes sont mortes de froid dans la rue depuis dimanche, beaucoup se demandent comment venir en aide aux sans-abri. L'urgence est de secourir des gens potentiellement en danger de mort par hypothermie. Avec des températures de -7° Celsius à Strasbourg dans la nuit de lundi à mardi et un ressenti de -12°, le associations caritatives, Croix-Rouge et Restos du Cœur, assurent des maraudes nocturnes. Le but est de proposer un hébergement d'urgence aux personnes sans domicile fixe, dans un foyer ou un gymnase.

Nous avons tous ou presque, malheureusement, une ou plusieurs personnes dans ce cas autour de nous. Mais quels réflexes adopter, en fonction de ses moyens, de sa disponibilité et de la situation de la personne en détresse?

> Proposer de quoi se réchauffer

"La soupe et le café sont un prétexte pour aller à la rencontre des personnes. L'objectif numéro un est d'être un lien social avec ceux qui dorment dehors", explique Gaëlle, 32 ans, responsable adjointe de la maraude des Restos du Cœur à Strasbourg. 

Bien entendu, offrir une boisson chaude à quelqu'un ne règle pas ses problèmes d'hébergement, d'emploi, d'addiction, de santé... Mais cela permet de restaurer un lien d'humanité, de se réserver la possibilité d'un dialogue.

Faire don de couvertures, de vêtements chauds, de gants, de bonnets, participe de la même démarche, établir un contact, un premier lien avec la personne pour mieux identifier l'urgence de ses besoins.

> Appeler le 115

La deuxième étape logique, si vous pensez qu'une personne est en grand danger, est d'appeler le 115, autrement dit le Samu social. "Si je peux demander un service aux Français, c'est d'appeler le 115 quand ils voient une personne à la rue car elle-même n'a pas forcément (ce) réflexe", a lancé en début de semaine la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Comme ce numéro est régulièrement surchargé, il ne faut pas hésiter à insister.

Le but est avant tout de trouver un endroit où les sans-abri pourront dormir au chaud. Le Plan Grand froid permet de débloquer des places supplémentaires, actuellement 5300 sur l'ensemble du territoire, dont 1750 à Paris. "L'interlocuteur du 115 évaluera l'urgence de la situation de la personne en difficulté, lui proposera une réponse immédiate en indiquant l'établissement ou le service dans lequel il peut être accueilli", explique le site de la Ville de Paris

Tous les sans-abri ne voudront pas forcément se rendre dans les centres d'hébergement. La promiscuité, les vols, la violence, l'obligation d'abandonner son animal domestique ou, pour les couples, de se séparer, sont parfois dissuasifs.

S'il s'agit d'une urgence vitale, la Ville de Paris rappelle qu'il faut joindre le Samu au 15 ou les pompiers au 18. Ajoutons le numéro d'urgence européen du 112.

> Héberger un SDF

Procurer un abri à celui qui en manque est une autre possibilité. Comme le souligne sur Europe 1 Christophe Robert, délégué national de la Fondation Abbé-Pierre, "il ne faut rien s'interdire. (...) Tout est une question de bon sens." BFMTV a rencontré une famille de Villeurbanne qui a franchi le pas et va héberger Yvon pour une durée indéterminée. De quoi lui procurer une seconde chance. 

Mais sans doute faut-il bien réfléchir avant de s'engager, ne pas préjuger de ses moyens et capacité d'accueil tant sur un plan matériel que moral. L'association "Le 115 du Particulier" publie sur son site un "Guide pratique d'accueil d'un sans-abri chez soi".

> Aider les associations

En plus des traditionnels dons d'argent aux associations caritatives, certaines proposent de participer aux maraudes, qui permettent de repérer et de porter assistance ou au moins un peu de chaleur humaine à ceux qui dorment dehors. Des distributions de repas chauds sont aussi régulièrement organisées. 

Vous trouverez ici une liste non exhaustive des principaux organismes et associations.

D. N.