BFMTV

Grand débat: la France se prépare à son premier week-end de réunions

Les maires réunis autour d'Emmanuel Macron

Les maires réunis autour d'Emmanuel Macron - Ludovic Marin - AFP

Un courrier a été remis aux 35.000 maires de France afin de rappeler les modalités d'organisation des rassemblements.

Lancé en grande pompe ce mardi par Emmanuel Macron au terme d'une rencontre-marathon de plus de sept heures en compagnie de maires normands, le grand débat national va connaître son premier week-end de rassemblements, 200 réunions sont prévues par le gouvernement cette fin de semaine, alors que s'amorce le dixième acte de mobilisation des gilets jaunes

Une première échéance tout sauf anodine, puisque l'exécutif compte bien sur ces rendez-vous programmés partout en France pour reprendre la main sur le débat. 

"Le week-end prochain, le débat national doit occulter l’acte 10 des Gilets jaunes. Il faut des réunions partout sur le territoire, et qu’on ne parle que de cela dans les journaux" s'est même risqué un proche d'Emmanuel Macron, repris par Le Parisien dans son édition du jour

Les maires sollicités 

Alors pour faire vivre ce grand débat, qui a pour vocation de faire sortir le France de la grave crise sociale actuelle, le gouvernement a semble-t-il mis toutes les chances de son côté. Fraîchement chargé de la mobilisation des élus, le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu devrait ce jeudi recevoir une trentaine de maires qui ont organisé des réunions pour cette fin de semaine croit savoir le quotidien francilien. 

Un courrier destiné aux 35.000 maires de France a également été envoyé afin de rappeler aux élus locaux les règles d'organisation du grand débat. Il leur est par exemple demandé de mettre à disposition des lieux afin d'accueillir toutes associations ou collectifs qui le souhaitent. 

Les maires justement, dont certains étaient encore réticents ces derniers jours à l'idée même de grand débat, devraient ainsi être mis à forte contribution. C'est le cas à Saint-Germain-au-Mont-d’Or en métropole lyonnaise ou le maire LaREM, Renaud George, a organisé ce mercredi une réunion en compagnie de ses concitoyens afin de définir les thèmes qui seront abordés cette fin de semaine. Pour lui, l'important est de ne pas se faire dicter l'entièreté du débat par le gouvernement. 

"J’ai envie d’en savoir davantage sur les thèmes qui doivent être débattus parce que je pense qu’on a des vraies solutions à proposer. Et quand je dis des vraies solutions à proposer je ne pense pas au gouvernement, mais aux communes, aux territoires, je pense à moi, je peux faire des choses" martèle-t-il au micro de BFMTV. 

La pédagogie du gouvernement 

De son côté, le gouvernement met également tout en oeuvre pour le bon déroulement du débat. Sur le site Granddebat.fr, où les réunions doivent être déclarées, sont également détaillés les quatre points que l'exécutif souhaite voire abordés en priorité.

Dans la catégorie Fiscalité et dépenses publiques, une note d'explication relative aux dépenses publiques est par exemple consultable. L'idée est simple: sur une échelle ramenée à 1.000 euros, chaque dépense est expliquée de manière détaillée. 

La note d'explication des dépenses publiques, consultable sur le site granddebat.fr
La note d'explication des dépenses publiques, consultable sur le site granddebat.fr © granddebat.fr

A l'heure actuelle, un peu plus de 200 réunions publiques sont prévues dans les jours à venir à travers la France.

Hugo Septier