BFMTV

Le site internet du grand débat est lancé

Le site du grand débat a été lancé le 15 janvier.

Le site du grand débat a été lancé le 15 janvier. - Capture d'écran ; montage BFMTV.com

Le site internet rassemble toutes les réunions locales organisées et les questionnaires auxquels les Français pourront répondre à partir du 21 janvier.

Le site internet du grand débat national a été mis en ligne mardi soir. Outil proposé par l'exécutif pour répondre à la grogne des "gilets jaunes", il pourra recueillir les contributions des Français à partir du 21 janvier.

Mardi soir, Emmanuelle Wargon, coordinatrice des débats avec la société civile, a annoncé que 65.000 personnes étaient pré-inscrites avant l'ouverture même du site.

Enregistrer un débat local

S'ouvrant sur la lettre aux Français du chef de l'État, la page d'accueil du site permet d'indiquer l'organisation d'un débat local et de voir où sont organisés les débats dans le pays.

Mercredi après-midi, 54 réunions étaient enregistrées sur le site, certaines portant le nom comme "Débat public", d'autres ayant une thématique plus ciblée, par exemple sur "vote blanc et démocratie illisible".

Les Français résidant à l'étranger peuvent également organiser des réunions. Un rendez-vous est déjà prévu pour "les Français de Copenhague", le 23 janvier.

Capture site Granddebat.fr
Capture site Granddebat.fr © Capture site Granddebat.fr

Kits méthodologiques et fiches thématiques

Outre des "kits méthodologiques" à destination des participants et surtout des organisateurs des débats locaux, quatre fiches thématiques sont publiées sur les thèmes du grand débat:

transition écologique

fiscalité et dépenses publiques

démocratie et citoyenneté

  • organisation des services publics

Chacune de ces fiches comprend, après un exposé résumant les enjeux et des données chiffrées, parfois agrémenté de citations d'Emmanuel Macron, un questionnaire mélangeant des questions ouvertes et fermées.

  • "Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace?", "Pensez-vous qu'il faille réduire le nombre de parlementaires?" ou encore "Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire" figurent ainsi parmi les dizaines de questions posées.

Synthèse en avril

  • Si des questions sont ouvertes, avec un espace de réponse de quelques lignes, d'autres sont fermées (choix multiples) afin de faciliter la remontée d'informations. Le site précise enfin que la période de synthèse des contributions est prévue pour le mois d'avril.
Avec AFP