BFMTV

Explosion à Manchester: "Ça nous rappelle le Bataclan et cette jeunesse visée", dit Hidalgo

Anne Hidalgo s'exprimait après l'attentat qui a frappé Manchester

Anne Hidalgo s'exprimait après l'attentat qui a frappé Manchester - Capture d'écran BFMTV

Réagissant à l'attentat qui a frappé une salle de concert à Manchester, la maire de Paris a confié sa peine.

Anne Hidalgo a fait part de sa peine au lendemain de l’attentat de Manchester qui a visé le public du concert d’Ariana Grande, une chanteuse très en vogue chez les jeunes.

"Ça nous rappelle le Bataclan et cette jeunesse visée", a-t-elle déclaré, ajoutant que "ça ravive forcément un souvenir douloureux pour nous tous". "Pour autant la vie doit continuer", a ajouté la maire de Paris. "Cette liberté ils ne nous la prendront pas", a-t-elle conclu à l’adresse des terroristes.

Dans un communiqué, Anne Hidalgo avait exprimé son soutien aux "nombreuses victimes - ces enfants, ces jeunes, leurs parents - qui ont été frappés par le terrorisme. Je veux leur dire que les Parisiens, qui ont connu une telle épreuve, sont à leurs côtés". 

"Analyse particulière" autour de la sécurité

"Chaque évènement, que ce soit sur la voie publique ou dans des salles de concert ou autre, fait l'objet d'une analyse particulière avec les services de la préfecture de police de Paris. (...) Les partenaires, les organisateurs de ces manifestations, qu'elles soient publiques, privées, sur la voie publique ou pas, travaillent de concert avec la préfecture de police pour analyser tous les points de sécurité. Nous avons aussi sur un certain nombre de sites mis en place des sécurités pérennes, je pense par exemple à tous les barrages béliers qui sont installés", avait-elle affirmé un peu plus tôt sur Europe 1.

Elle a précisé que les concerts et manifestations prévus à Paris dans les prochains jours seraient "bien entendu maintenus". "C'est une façon de démontrer que nous sommes debout et que notre mode de vie est inébranlable. C'est la meilleure réponse possible face à ceux qui ne sont guidés que par le fanatisme et la haine", ajoute-t-elle dans son communiqué.

La maire de Paris a également annoncé dans la matinée que la tour Eiffel sera éteinte symboliquement à partir de minuit, car "en visant Manchester, les terroristes ont aussi voulu s'attaquer aux valeurs communes qui sont les nôtres: notre attachement indéfectible à la démocratie, à la liberté, à l'humanisme et au vivre-ensemble". 

Xavier Allain avec AFP