BFMTV

Environ 2.000 participants dont quelques "gilets jaunes" à la marche pour le climat à Paris

-

- - JACQUES DEMARTHON / AFP

Alors que les gilets jaunes organisaient ce samedi leur quatrième journée de mobilisation, la marche pour le climat s'est élancée dans le calme de la place de la Nation à Paris.

La marche pour le climat parisienne a débuté samedi en début d'après-midi dans une ambiance bon enfant, avec plusieurs milliers de participants - 25.000 selon les organisateurs - dont certains qui arboraient des gilets jaunes. La marche a quitté la place de la Nation sans débordements signalés, en présence d'un dispositif policier léger et sans filtrage des manifestants qui ont rallié la place de la République peu après 16h.

"Fin du monde, fin du mois, même climat", et "on est plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat" : les slogans clamés par le cortège renvoyaient à l'urgence de la lutte contre le changement climatique et l'urgence sociale pointée par le mouvement des gilets jaunes. Des consignes de sécurité avaient été distribuées par les organisateurs, appelant notamment les participants à se dissocier d'éventuels perturbateurs.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait appelé lundi à suspendre l'événement, après les heurts du week-end sur les Champs-Élysées à l'occasion des manifestations de "gilets jaunes". Nicolas Hulot mais aussi le WWF ont souhaité un report. Mais les organisateurs avaient décidé de maintenir l'événement, tout en acceptant de modifier son parcours, qui devait initialement se dérouler entre le Trocadéro et le Champ-de-Mars, beaucoup plus près des Champs-Elysées.

Ailleurs en France

Des marches étaient également annoncées dans plus de 120 villes en France dans le cadre d'un appel international de dizaines d'ONG et syndicats, à l'occasion de la Conférence de l'ONU sur le climat (COP24) qui se déroule en Pologne.

A Lyon, 7.000 personnes selon la préfecture et "au moins 10.000" selon les organisateurs ont pris part au cortège, dont des dizaines de gilets jaunes, tandis qu'à Marseille, plusieurs milliers de participants ont été comptabilisés. A Rennes, 2.200 personnes selon la police ont manifesté dans le calme, dont une cinquantaine de "gilets jaunes", tandis qu'à Reims, environ 600 personnes (d'après un décompte de l'AFP) ont défilé.

Jean-Luc Mélenchon, présent à Bordeaux pour la Convention de la France Insoumise, est venu se glisser parmi les manifestants pour le climat. 

"On soutient les deux démarches (climat et "gilets jaunes", ndlr). (...) on ne peut avoir de justice climatique sans justice sociale, c'est une évidence aujourd'hui", a indiqué Loic Prud'homme, l'un des cinq députés "insoumis" l'accompagnant.
Me.R. avec AFP