BFMTV

Crash en Argentine: un drame et des questions

Photo des sportifs participant à l'émission "Drooped", en Argentine.

Photo des sportifs participant à l'émission "Drooped", en Argentine. - BFMTV

La France est sous le choc et les hommages se multiplient après la mort de 10 personnes, dont 8 Français, dans le crash de deux hélicoptères en Argentine. Parmi elles, trois grands noms du sport se sont éteints: Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine. L'enquête a commencé.

Le monde du sport et celui de la télévision accusent le coup ce mardi après la mort de 10 personnes, dont trois grands noms du sport français, dans le crash de deux hélicoptères en Argentine, lundi en fin d'après-midi. Les dix victimes, en comptant les deux pilotes des hélicoptères participaient toutes au tournage du jeu d'aventures "Dropped", de la chaîne TF1. Le point sur drame à propos duquel François Hollande a exprimé "sa stupeur et son émotion".

>> Retrouvez notre article "en direct" sur le crash en Argentine

> Que s'est-il passé?

Lundi après-midi, lors du tournage du deuxième épisode de l'émission de téléréalité qui devait se terminer en fin de semaine, la première des deux équipes du jeu embarque à bord de deux hélicoptères.

Les appareils pilotés par deux Argentins venaient de décoller d'un terrain de football de Villa Castelli, quand ils se sont heurtés en plein vol, vers 17h30. Il n'y a aucun survivant à ce double crash.

"Les hélicoptères avaient décollé d'un terrain proche de la route. Ils allaient déposer deux équipes dans la Quebrada del yeso", une zone de montagnes escarpées, un environnement hostile, idéal pour cette aventure, a confié à l'AFP Andres Navarrete, le maire de Villa Castelli, un village de 2.800 habitants. "Les concurrents étaient conduits les yeux bandés en hélicoptère dans un endroit inhospitalier, puis ils avaient 72 heures pour trouver un point où l'on peut recharger un portable, suivis par une équipe de télévision", a-t-il expliqué.

L'autre équipe, concurrente dans ce jeu, étaient vraisemblablement non loin de la scène. D'après l'agent du patineur Philippe Candeloro, interrogé sur RTL, "ils avaient les yeux bandés, ils étaient en attente depuis un moment, environ à 500 mètres", lorsque l'accident a eu lieu. Parmi les autres participants au jeu: le nageur Alain Bernard, la cycliste Jeannie Longo, le footballeur Sylvain Wiltord, et la snowboardeuse Anne-Flore Marxer.

Des images du crash ont été dévoilées à la mi-journée:

> Qui sont les victimes?

Florence Arthaud, 57 ans, Camille Muffat, 25 ans, et le boxeur Alexis Vastine, 28 ans, font partie des 10 victimes. Les autres membres de l'équipe ont été identifiés par les autorités argentines comme "Laurent Sbasnik, Lucie Mei-Dalby, Volodia Guinard, Brice Guilbert, Edouard Gilles".

Florence Arthaud était l'une des plus grandes navigatrices au monde et avait marqué les esprits en s'imposant dans un monde d'hommes. Surnommée "la petite fiancée de l'Atlantique", elle a notamment remporté la Route du rhum en 1990, la plus prestigieuse des courses transatlantiques en solitaire entre Saint-Malo (Bretagne, ouest de la France) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe, territoire français d'outre-mer).

Camille Muffat s'était illustrée lors des jeux Olympiques de Londres en 2012, en remportant trois médailles dont l'or sur 400 mètres nage libre. Alexis Vastine, dans la catégorie des super-légers, a été médaille de bronze aux jeux Olympiques de Pékin en 2008.

> Connaît-on la cause de l'accident?

Des images, prises depuis le sol, montrent les deux hélicoptères volant l'un en dessous de l'autre peu après leur décollage, avant d'entrer en contact. En quelques secondes, les deux appareils, des Eurocopter d'une capacité maximale de cinq passagers en plus du pilote, s'écrasent. Les deux hélicoptères avaient été prêtés par les autorités locales pour l'émission, et étaient pilotés par des hommes aguerris. Selon de premiers éléments, le mauvais temps ne serait pas en cause.

Jean-Pierre Otelli, spécialiste des crashes aériens a expliqué mardi à RMC que le "vol en patrouille" que devait adopter le deux appareils "est particulier". "Lorsque deux machines se rapprochent, il faut avoir certaines compétences pour faire ce genre de chose. Le vol en patrouille serrée en hélicoptère c'est beaucoup plus difficile qu'en avion, puisqu'il y a des rotors qui tournent", a-t-il expliqué. On ignore donc toujours les causes de ce drame.

Une enquête a été ouverte en Argentine pour y voir plus clair. Les experts locaux vont être rejoints par deux spécialistes du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français, chargé de mener des investigations techniques sur les accidents d'avion. A Paris, le parquet a confié une enquête pour homicides involontaires à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens.

Sur place, les corps des 10 victimes, huit Français et les deux pilotes argentins, avaient commencé mardi à être transférés à la morgue de la capitale de la province de La Rioja.

> En quoi consiste "Dropped"?

Ce drame qui coûté la vie à dix personnes est aussi un coup dur pour TF1 et la société de production Adventure Line Productions (ALP) de "Dropped", émission de "survie" à laquelle participaient les victimes. Il y a quasiment deux ans jour pour jour, le tournage de "Koh Lanta" était endeuillé par la mort d'un candidat, puis le suicide du médecin de l'émission.

Le principe de "Dropped" consiste à "lâcher" deux équipes concurrentes en pleine nature avec pour mission de rallier au plus vite la civilisation. Ainsi, le premier des groupes qui parvenait à brancher un téléphone mobile à une prise électrique remporte le challenge. Présentée par le "Monsieur Météo" de TF1, Louis Bodin, "Dropped" voulait mettre sur un terrain difficile des gens "hors normes par leur palmarès" qui ont "des capacités d'adaptation" pour une expédition "en harmonie avec la nature", avait raconté Louis Bodin dans la presse cette semaine. Programme à succès venu de Suède, "Dropped", était prévu pour être diffusé l'été prochain en France.

Les hommages ont été extrêmement nombreux ce mardi pour saluer la mémoire des disparus. Le président François Hollande a fait part de "sa stupeur et son émotion", avant de saluer "trois champions "qui voulaient repousser les frontières".

D. N. et A. D.