BFMTV

Chasseurs à l'Elysée: Macron "a validé le permis à 200 euros", selon le président de la Fédération

Willy Schraen sur BFMTV le 27 août 2018

Willy Schraen sur BFMTV le 27 août 2018 - BFMTV

Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, s'est félicité sur BFMTV de l'issue de sa réunion avec Emmanuel Macron à l'Élysée.

Bilan positif pour les chasseurs. Après une réunion à l'Élysée entre le président de la République et la Fédération nationale des chasseurs ce lundi, le président de cette dernière s'est félicité:

"Le chef de l’État a validé le permis national à 200 euros", déclare Willy Schraen sur BFMTV, ajoutant: "Il y aura un suivi de ce projet, il va falloir en discuter, légiférer (...) ça va prendre un petit peu de temps."

Willy Schraen assure également qu'Emmanuel Macron a "arbitré et validé la gestion adaptative":

"Nous allons commencer rapidement avec au programme la chasse des oies en février comme le chef de l’État l’avait déjà évoqué", déclare-t-il, annonçant l'arrivée d'autres espèces dans ces gestions adaptatives.

Nouvelle police rurale et respect assuré des règles

Le sujet de la police rurale devait également être évoqué lors de cette rencontre. D'après Willy Schraen, le chef de l’État a validé son développement. Il annonce ainsi "la création prochaine, en réflexion mais rapidement, d'une nouvelle police de la ruralité".

Willy Schraen affirme, en outre, que la Fédération nationale des chasseurs "respectera parfaitement ce qui a été défini avec le chef de l'État, comme (ils respectent) parfaitement les demandes de quota qui ont été effectuées sur certaines chasses en France."

"Pas de problème particulier" avec Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, également présent lors de cette réunion, s'est visiblement bien entendu avec la Fédération: 

"Nous n’étions pas d’accord sur tout, on a évoqué d’autres sujets, on va se revoir bientôt pour les reprendre à nouveau, mais les choses se sont relativement bien passées avec le ministre d’État, il n’y a pas eu de problème particulier", assure Willy Schraen. 

Benjamin Pierret