BFMTV

SpaceX: comment la mission a dû s'adapter à l'épidémie de coronavirus

Robert Behnken et Douglas Hurley dans la capsule Dragon de SpaceX.

Robert Behnken et Douglas Hurley dans la capsule Dragon de SpaceX. - BILL INGALLS / NASA / AFP

Des mesures sanitaires drastiques ont dû être mises en place afin de mener à bien cette mission, vitale pour l'avenir spatial américain.

Le Covid-19 n'aura finalement pas eu raison de SpaceX. Prévu ce mercredi soir, le décollage de deux astronautes à bord d'une fusée de cette société, la mission la plus dangereuse et prestigieuse jamais confiée par la Nasa à une marque privée, a pourtant connu plusieurs contretemps.

"Haute priorité"

Coronavirus oblige, SpaceX avait souffert de cette crise sanitaire sans précédents ces dernières semaines. Comme l'expliquait Numerama en mars, la société fondée par Elon Musk avait par exemple dû annuler le lancement d'un satellite d'observation autour de la Terre.

Pour autant, malgré la situation, pas question de reporter ce vol. D'autant que depuis le dernier lancement d'une navette spatiale américaine, en 2011, ces derniers n'ont plus d'accès autonome à l'espace, et dépendent des fusées russes. 

"Nous le faisons au milieu de la pandémie de coronavirus. C’est une mission de haute priorité pour les Etats-Unis d’Amérique", assurait Jim Bridenstine, administrateur de la Nasa, lors d'une téléconférence.

Des précautions sanitaires très strictes

Alors, afin d'éviter tout risque, les deux astronautes prévus pour ce voyage, Bob Behnken et Doug Hurley, ont été placés en quarantaine stricte depuis deux semaines. Comme l'explique la Nasa sur son blog, ce procédé permet ainsi, en plus de garder en bonne santé les deux voyageurs spatiaux, de préserver celle des astronautes déjà présents dans la Station spatiale internationale (ISS).

Ce principe de précaution a d'ailleurs été poussé à son paroxysme. On apprend par exemple que si une personne souhaitait rendre visite aux deux astronautes, elle devait subir une batterie de tests dont une prise de température, en plus de garder une distanciation raisonnable.

Retransmis en live

Malheureusement, la crise du coronavirus empêche également le public d'assister au décollage, ce dernier étant invité à ne pas se rendre sur place. Le président Donald Trump sera en revanche bien présent pour l'événement. 

Plusieurs options s'offrent alors aux amateurs. Sur sa chaîne officielle, la Nasa va retransmettre un live, qui débutera quatre heures avant le lancement, prévu à 22h33 précises, heure française. Auparavant, ce sont l'ensemble des opérations d'installation du vaisseau spatial qui seront proposées. Ce live devrait continuer jusqu'au lendemain, jeudi 28 mai, 17h29, heure à laquelle les deux passagers devraient atteindre la Station spatiale internationale, et sera également accessible sur le site de SpaceX.

Hugo Septier