BFMTV
en direct

Covid-19: les premiers centres de vaccination ouvriront en ville avant "début février"

Olivier Veran, lors d'une conférence de presse le 19 novembre 2020 à Paris

Olivier Veran, lors d'une conférence de presse le 19 novembre 2020 à Paris - Bertrand GUAY © 2019 AFP

La planète tourne ce jeudi la page de 2020, marquée par la pandémie de Covid-19 qui contraint des milliards de personnes à célébrer dans l'intimité et chez eux le passage au Nouvel An. En France, cette soirée du 31 décembre, sous couvre-feu, sera placée sous très haute surveillance policière.

19.927 nouveaux cas en 24h en France

19.927 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été comptabilisés en 24h en France, a annoncé ce jeudi Santé publique France.

En tout, 24.407 personnes sont actuellement hospitalisées en raison du Covid-19 et 2625 lits de réanimation sont occupés.

252 personnes sont mortes à l'hôpital en 24h.

Olivier Véran affirme que les premiers centres de vaccination ouvriront en ville avant la "début février"

Olivier Véran a affirmé, ce jeudi, sur Twitter, que les premiers centres de vaccination ouvriront en ville avant la "début février" afin de vacciner "les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus".

Olivier Véran annonce que les soignants de 50 ans et plus pourront être vaccinés "dès lundi"

Olivier Véran a annoncé, ce jeudi, sur Twitter, que les soignants de 50 ans et plus pourront être vaccinés "dès lundi", dans les centres disposant déjà de vaccins. L'objectif est "d'accélérer la protection des publics prioritaires".

Premier cas détecté en France du variant sud-africain

Un premier cas détecté en France du variant sud-africain, a annoncé le ministère de la Santé.

La campagne de vaccination lancée le 4 janvier 2021 en Bretagne

La première phase de vaccination débute le 4 janvier 2021 en Bretagne, a annoncé l'ARS dans un communiqué. L'Ehpad du Centre hospitalier Le Jeune de Saint-Renan, dans le Finistère, sera le premier concerné.

En tout, 17 structures, 12 Ehpad et 5 unités de soins de longue durée (USLD), de statuts public ou privé, répartis sur les 4 départements de la région, font partie de la première phase.

À partir du 11 janvier 2021, au-delà de ces 17 structures pilotes, "la campagne se déploiera progressivement au sein des 498 EHPAD et 37 USLD de Bretagne (patients, résidents et professionnels exerçant dans ces structures)", poursuit le communiqué.

26 morts du Covid-19 après le passage de Saint-Nicolas dans une maison de retraite belge

Vingt-six résidents sont morts du Covid-19 dans une maison de retraite en Belgique à la suite du passage d'un homme déguisé en Saint-Nicolas, qui ignorait être contaminé, a appris ce jeudi l'Agence France-Presse auprès des autorités sanitaires flamandes et de l'établissement.

La maison de retraite Hemelrijck, à Mol dans la province d'Anvers, qui accueillait au début du mois 169 résidents, compte actuellement 85 cas positifs au Covid-19 parmi les résidents et 40 du côté du personnel, a indiqué à un collaborateur de la maison de retraite sous couvert de l'anonymat.

L'Académie de médecine dénonce le démarrage "très lent" de la vaccination en France

"Il n'est plus temps d'attendre": l'Académie nationale de médecine a regretté ce jeudi le démarrage "très lent" de la campagne de vaccination contre le Covid-19, jugeant les précautions prises "excessives".

L'Académie note une mise en oeuvre "progressive" de la campagne qui a commencé dimanche dans les Ehpad, en raison du processus de recueil du consentement, de la recherche d'éventuelles contre-indications chez une population fragile et du maintien du patient en observation 15 minutes après l'injection.

"Cette extrême prudence est assumée par les autorités sanitaires qui écartent la possibilité de simplifier ces procédures pendant la phase préliminaire. Elle est sanctionnée par un démarrage très lent du programme", ajoute-t-elle dans un communiqué, estimant "le premier bilan (100 personnes vaccinées en 3 jours) difficile à défendre" en comparaison d'autres pays européens.

"Adoptées pour rassurer une opinion publique gagnée par l'hésitation, ces précautions excessives risquent de susciter a contrario une incompréhension croissante vis-à-vis d'une campagne dont le coup d'envoi semble manquer de détermination", insiste l'Académie.

"Aucun effet indésirable" depuis le début de la campagne de vaccination en France

"Aucun effet indésirable grave" ou "inattendu" du vaccin contre le Covid-19 n'a été observé en France après les quatre premiers jours de vaccination, a indiqué ce jeudi l'Agence du médicament (ANSM).

Seules "des douleurs" à l'endroit où on fait l'injection et "de la fatigue" ont été signalées par certaines structures pour personnes âgées où la vaccination a déjà eu lieu, a précisé l'ANSM dans son premier point de situation sur la surveillance du vaccin.

"Ces effets indésirables non graves sont mentionnés dans la notice" du vaccin, a-t-elle rappelé.

Depuis le début de la campagne de vaccination dimanche, moins de 200 personnes en France ont reçu le vaccin de Pfizer/BioNTech, le premier à être disponible. Ce lent démarrage a suscité critiques et incompréhension dans la classe politique et chez certains médecins.

Selon la stratégie choisie par la France, la vaccination commence par les quelque 750.000 résidents des maisons de retraite ainsi que par les salariés à risques de ces établissements (les plus de 65 ans, ceux qui sont touchés par d'autres affections...). Les publics ciblés doivent ensuite être élargis par étapes, les plus jeunes et les moins fragiles passant en dernier.

Plus de 3 millions de tests réalisés entre les 21 et 27 décembre

Les Français se sont fait massivement tester avant les fêtes. Du 21 au 27 décembre, soit la semaine de Noël, 3.024.000 résultats de tests PCR et antigéniques "ont été validés par un professionnel de santé" écrit la DREES (Direction de la Recherche des Etudes de l'évaluation des statistiques) dans un communiqué ce jeudi.

"Le nombre de tests validés durant cette semaine est le plus élevé depuis le début de l’épidémie" précise l'oganisme qui ajoute que "la vive progression du nombre de tests se concentre sur la période du 21 au 24 décembre", juste avant le traditionnel réveillon de Noël en famille.

15 à 20 millions de Français seront vaccinés mi-2021, assure un député LaREM

L'objectif de 15 à 20 millions de Français vaccinés à la fin du premier semestre sera tenu, a assuré ce jeudi le député LREM Roland Lescure, alors que des scientifiques et élus de tous bords critiquent la lenteur du déploiement de la campagne vaccinale.

A l'unisson du gouvernement, le député de la majorité a assumé sur France 2 ce lancement qui se fait "lentement": il permet selon lui de "s'assurer que la chaîne logistique est bien rodée" et de "rassurer tout le monde" sur l'innocuité des vaccins, alors que la défiance est particulièrement forte en France.

"Ce qu'il ne faut pas rater, c'est la montée en puissance. On est rentré dans un marathon: on ne juge pas de la qualité d'un marathon après 1 km de course. Dès la semaine prochaine on va accélérer, fin janvier début février des centaines de milliers de Français seront vaccinés", a-t-il assuré.

"L'objectif de 15 à 20 millions de Français vaccinés au premier semestre, non seulement c'est tenable mais on va le tenir", a ajouté Roland Lescure, par ailleurs président de la commission des Affaires économiques de l'assemblée nationale.

"Les policiers ne vont pas aller voir si vous êtes 6 à table", assure Marlène Schiappa

"Les policiers ne vont pas frapper chez des gens pour voir si vous êtes six ou sept à table", mais "les sanctions sont possibles pour tout ce qui peut être un trouble à l'ordre public", a rappelé Marlène Schiappa ce jeudi, quelques heures avant un réveillon sous haute surveillance.

Les sanctions sont possibles pour "tout ce qui peut être un trouble à l'ordre public", a rappelé la ministre déléguée à la Citoyenneté au ministère de l'Intérieur sur France Info. "Si on a, comme on l'a entendu dans d'autres pays, des rassemblements avec 150 personnes oui, évidemment, il peut y avoir des sanctions".

Mais les petits rassemblements "privés à domicile ne relèvent pas du champ légal", a-t-elle ajouté. "Les policiers ne vont pas aller frapper chez des gens pour voir si vous êtes six ou si vous êtes sept à table et mettre des amendes s'il y a une septième personne puisque ça ne relève pas de la loi".

"Il n'y a pas de loi qui dise que vous devez être six, c'est une mesure de bon sens et c'est une demande qui est formulée, ce n'est pas pour faire plaisir au gouvernement", a martelé Marlène Schiappa.

Monaco va limiter l'accès à ses restaurants à partir du 2 janvier

Les restaurants de Monaco, restés ouverts malgré la crise sanitaire et qui attiraient de nombreux Français du département voisin des Alpes-Maritimes, seront réservés, à partir du 2 janvier, aux résidents et aux travailleurs de la principauté, a annoncé le gouvernement princier via un communiqué ce mercredi.

"Compte tenu de l’évolution défavorable de la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes, département frontalier de la principauté, il apparaît nécessaire d’adapter les mesures actuellement en vigueur sur le territoire monégasque", explique la principauté.

L'accès aux restaurants sera donc limité aux personnes justifiant d'une résidence ou d'un travail à Monaco. Cette mesure sera valable à partir du 2 janvier à 19 heures, et concernera aussi bien le déjeuner que le dîner.

La Belgique rend obligatoire la quarantaine après un séjour de plus de 48h en France

La Belgique durci les règles concernant les voyages. Les autorités belges ont décidé de nouvelles mesures ce mercredi "pour éviter que les voyageurs n'importent le virus et pour contrer la propagation de la nouvelle variante de la Covid-19".

Désormais, tous les séjours dans des pays classés en zone rouge, dont la France fait partie, sont considérés comme "des contacts à haut risque", indique dans un communiqué le Comité de concertation qui s'est réuni ce mercredi.

"A compter du 31 décembre, toute personne (résidents ou non résidents) de retour en Belgique après un séjour d'au moins 48 heures en zone rouge devra donc se placer en quarantaine", précisent les autorités belges.

Pékin approuve "sous conditions" son premier vaccin anti-Covid

La Chine a annoncé ce jeudi avoir approuvé "sous conditions" la mise sur le marché d'un premier vaccin anti-Covid, précisant que près de 5 millions de personnes à risque se sont déjà vu administrer différentes doses.

Ce premier vaccin, produit par Sinopharm avec l'Institut des produits biologiques de Pékin, est efficace à plus de 79%, avait annoncé mercredi le groupe pharmaceutique.

Sur la base de ces résultats, "l'Administration nationale des produits médicaux a approuvé le 30 décembre (...) la demande d'inscription du vaccin inactivé de Sinopharm (...) de façon conditionnelle", a annoncé lors d'une conférence de presse un haut responsable de cet organisme, Chen Shifei.

La France trop lente à vacciner? Des députés veulent interroger Olivier Véran

Le président des députés LR Damien Abad et le député LR Eric Ciotti demandent l'audition en "urgence" du ministre de la Santé Olivier Véran sur la stratégie de vaccination de la France qui à leurs yeux fait "figure de bonnet d'âne" en Europe.

Quels sont les critères pour qu'un département bascule dans le couvre-feu à 18h?

Pas de confinement local, ni national, au moins à ce stade. Face à l'évolution de la crise du coronavirus en France, inquiétante notamment dans l'Est du pays, l'exécutif a fait le choix d'une extension du couvre-feu à 18 heures dans plusieurs départements, à partir du 2 janvier. Une décision actée mardi matin en Conseil de défense et dévoilée mardi soir par Olivier Véran.

Face à l'envolée des cas de Covid-19, le Royaume-Uni se reconfine massivement

981 personnes atteintes du coronavirus sont mortes lors des dernières 24 heures dans le pays, un record journalier par rapport à la première vague du Covid-19.

Plus de 80% de la population britannique sera de nouveau soumise à un confinement strict à partir de ce jeudi. Le gouvernement a annoncé ce mercredi étendre le confinement déjà appliqué à une partie de l'Angleterre pour lutter contre une flambée du nombre des cas de Covid-19 attribuée à un variant du virus.

Le variant anglais du Covid découvert en Chine

Le nouveau variant du Covid-19 détecté au Royaume-Uni a été découvert en Chine chez une étudiante de retour de ce pays, ont annoncé les autorités.

Dans un communiqué rédigé mercredi, le Centre de contrôle et prévention des maladies (CDC) a rapporté que cette nouvelle souche avait été isolée chez une femme de 23 ans rentrée à Shanghai le 14 décembre en provenance du Royaume-Uni.

Le variant a été découvert le 24 décembre dans ses échantillons d'analyse. Pékin avait annoncé le même jour la suspension de ses vols avec la Grande-Bretagne.

Les gestes à adopter et à éviter pour ne pas prendre de risque au Nouvel An

Après Noël, c'est le réveillon qui inquiète désormais les autorités sanitaires. Plus festif, il donne lieu chaque année à des soirées entre amis et même si le couvre-feu a été maintenu pour cette soirée, il n'est pas interdit de se retrouver dans l'interstice de 20h à 6h. La crainte est que les gestes barrières et la distanciation sociale ne soient pas respectés lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, et que les contaminations repartent à la hausse début 2021.

Faire la fête, dormir sur place...: qu'a-t-on le droit de faire ou non le soir du 31 décembre?

Le gouvernement avait offert une trêve de Noël aux Français en levant le couvre-feu le soir du 24 décembre, il n'en sera rien pour le 31 décembre.

S'il sera possible de fêter le passage à la nouvelle année, cela devra donc se faire dans le respect du couvre-feu et, toujours en respectant au maximum les gestes barrières et la distanciation sociale. BFMTV.com fait le point sur ce qui est autorisé ou non pour la Saint-Sylvestre.

Un 31 décembre sous haute surveillance

Alors que certains Français comptent fêter le passage à la nouvelle année ce soir malgré le couvre-feu, plus de 100.000 policiers et gendarmes vont être mobilisés pour sécuriser la soirée et la nuit du Nouvel An. Avec une double mission: éviter les fêtes clandestines et prévenir les violences urbaines.

BFMTV