BFMTV

Coronavirus: pour l'ancien directeur de la Santé, "on peut maîtriser le rebond épidémique"

Si le nombre de cas de Covid-19 en France progresse fortement, l’ancien directeur général de la Santé William Dab assure qu’avec de la pédagogie et une bonne organisation, cette reprise peut être maîtrisée.

Le nombre de malades du Covid-19 augmente en France, tout comme les entrées en réanimation liées à la maladie infectieuse. Il y a bien "des raisons d’être vigilant", admet l'ancien directeur de la Santé, William Dab, invité ce mardi matin sur BFMTV.

"Mais quand on regarde la situation, on sait que l’on peut maîtriser ce rebond épidémique", affirme-t-il.

Le R0 (taux de reproduction du virus) est actuellement de 1,2 alors qu'au printemps - pic le plus important connu de l'épidémie - il était de 3. De surcroît, le nombre de cas double tous les 14 jours.

"Au printemps, c’était tous les trois jours. Nous avons donc suffisamment d’éléments pour sonner l’alerte, mais avec de la pédagogie et une bonne organisation, nous sommes parfaitement capables de surmonter cet épisode", assure William Dab.

Tester plus vite

Pour ce faire, l'ancien directeur général de la Santé conseille de tester en priorité "ceux qui sont symptomatiques et leurs contacts". Actuellement, "le délai est trop long entre les premiers symptômes et les tests, il est à 3,3 jours selon Santé publique France. Pour ces cas ultraprioritaires, on devrait avoir le prélèvement et le résultat en 24 heures", estime-t-il.

Il recommande également de proposer un meilleur accompagnement aux personnes contaminées ou cas contacts placés à l'isolement. "Il faut par exemple qu’un réseau associatif téléphone aux gens isolés et leur propose d'aller leur faire les cours afin qu'ils ne sortent pas du tout pendant sept jours", propose William Dab pour qui l'efficacité des mesures prises se constatera quand "le nombre moyen de gens contaminés par des malades sera en-dessous de 1".

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV