BFMTV
Politique

Voies sur berge: Nicolas Hulot invite Anne Hidalgo et Valérie Pécresse à son ministère

-

- - Ludovic Marin / AFP

La maire de Paris a décliné l'invitation de Nicolas Hulot qui proposait ce mardi sur France Inter de recevoir à Anne Hidalgo et Valérie Pécresse sur le dossier des voies sur berge.

Invité ce mardi sur France Inter, Nicolas Hulot a joué la carte du médiateur sur la question de la piétonnisation des voies sur berge. Le ministre a fait part de son souhait de recevoir Anne Hidalgo et Valérie Pécresse qui s'opposent sur ce sujet. Annulée par le tribunal administratif de Paris, la piétonnisation a été reconduite par la maire de Paris Anne Hidalgo, tandis que Valérie Pécresse, présidente de la région défend un scénario alternatif.

"Je souhaiterais que Anne Hidalgo et Valérie Pécresse et les présidents des départements qui sont autour de Paris intra-muros peut-être viennent à mon ministère et qu'on regarde ensemble comment on peut faire en sorte que cette décision soit moins brutale pour les automobilistes", a indiqué le ministre. 

Qu'elles "se mettent autour de la même table"

Nicolas Hulot évoque notamment la création de parkings relais pour déposer sa voiture aux portes de Paris, un dossier sur lequel travaillent l'Ile-de-France et la ville de Paris. 

"Je voudrais simplement que ces deux femmes, auxquelles j'accorde une véritable sincérité sur leur volonté de traiter le sujet santé et environnement, à un moment ou un autre peut-être se mettent autour de la même table et mon ministère y est favorable", a poursuivi le ministre. 

Anne Hidalgo "se concentre sur les autres sujets qui concernent les Parisiens"

Auprès de BFM Paris, Valérie Pécresse répond positivement à l'invitation de Nicolas Hulot: "Nous sommes prêts et ouverts à cette concertation que nous demandons depuis le début pour une piétonnisation respectueuse avec des mesures compensatoires".

Mais l'invitation de Nicolas Hulot n'a pas reçu le même écho du côté de la mairie de Paris. Contactée également, la municipalité ferme la porte à cette discussion commune.

"On se concentre sur les autres sujets qui concernent les Parisiens. Un nouvel arrêté a été pris, les voies sur berge sont derrière nous", nous précise-t-on.

La maire de Paris a à plusieurs reprises marqué son opposition au plan de Valérie Pécresse. La présidente de l'Ile-de-France souhaite réintroduire une file de circulation sur les quais bas, progressivement réservée aux véhicules propres, avant une piétonnisation définitive en 2021. 
C. B avec Barthélémy Bolo