BFMTV

"Un président hors-sol": Fabien Roussel accuse Emmanuel Macron d'être "coupé du monde"

Le secrétaire national du Parti communiste met en relation les traits qu'il dénonce avec le fait qu'Emmanuel Macron est parfois "taxé de président des riches".

Un "président des riches (...) coupé du monde". C'est ainsi que Fabien Roussel a décrit Emmanuel Macron ce mardi sur BFMTV-RMC. Pour le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, l'actuel locataire de l'Élysée est "un président de la République hors-sol".

"Il a grandi dans les salons dorés, il vient du système bancaire, il a été sponsorisé par les grandes fortunes qui l'ont fait élire, représentants de la finance, et dès qu'il a été élu, il a tout de suite servi la finance et le capital, et c'est pour ça qu'il a été taxé, et qu'il est taxé, de président des riches", a jugé le député de la 20e circonscription du Nord sur notre antenne.

"Il est coupé du monde, il vit dans son monde", a ajouté le communiste.

2,5% d'intentions de vote

Ce sera la première fois depuis 2007 que les communistes auront un candidat représentant leurs couleurs à l'élection présidentielle. Dans l'intermède, ils s'étaient alliés à Jean-Luc Mélenchon. Une stratégie qui n'a pas été renouvelée.

"Moi ce que je souhaite, c'est prendre la place d'Emmanuel Macron à l'Élysée", a déclaré Fabien Roussel. "Les parrainages arrivent tous les jours place du Colonel-Fabien (le siège du PCF à Paris, NDLR), j'en suis aujourd'hui à près de 200", a détaillé le parlementaire.

Selon une récente enquête Ipsos-Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions, Fabien Roussel est crédité, à un an du scrutin, de 2,5% des intentions de vote. "En politique, tout est possible", a-t-il prophétisé ce mardi.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV