BFMTV

Présidentielle 2022: Macron et Le Pen en tête au 1er tour, selon un nouveau sondage

Le président Emmanuel Macron et Marine Le Pen responsable du RN lors d'une rencontre à l'Elysée, le 6 février 2019

Le président Emmanuel Macron et Marine Le Pen responsable du RN lors d'une rencontre à l'Elysée, le 6 février 2019 - PHILIPPE WOJAZER © 2019 AFP

Un dernier sondage pour la présidentielle de 2022 réalisé avant le second tour des régionales place le chef de l'État et la présidente du Rassemblement national en tête du second tour.

Le duel Macron-Le Pen se reproduira-t-il? C'est en tout cas ce qu'avance un nouveau sondage Ipsos/Sopra Steria réalisé pour France Télévisions, Radio France et LCP Assemblée nationale/Public Sénat. L'institut y dévoile les intentions de vote des Français pour la présidentielle de 2022 selon deux scénarii bien distincts.

Pas de candidat de la droite au second tour selon le sondage

Fraîchement réélu à la présidence des Hauts-de-France, Xavier Bertrand s'est dit prêt à aller "à la rencontre de tous les Français". L'ancien membre des Républicains n'a jamais caché ses intentions: il vise la présidence de la République. Dans l'hypothèse où sa candidature émergerait parmi celles des autres responsables politiques de droite, il serait toutefois crédité de 18% des voix au premier tour de la présidentielle. Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient alors au coude-à-coude avec 24% des intentions de vote.

Si Xavier Bertrand échoue à convaincre, notamment au sein de son ancienne famille politique, et que Valérie Pécresse s'impose comme la candidate de la droite pour la présidentielle, celle-ci ne recueillerait que 13% des voix. Emmanuel Macron creuserait alors légèrement l'écart avec Marine Le Pen avec 27% des voix au premier tour contre 25% pour son adversaire du Rassemblement national.

Un sondage réalisé avant le second tour des régionales

Qu'il s'agisse de Xavier Bertrand ou de Valérie Pécresse, la gauche serait distancée à cette élection selon le sondage. Ainsi Yannick Jadot obtiendrait 10% des voix, Anne Hidalgo 8% des voix et Jean-Luc Mélenchon 7% si les partis de gauche ne parviennent pas à proposer une candidature unique d'ici 2022. Viennent ensuite Nicolas Dupont-Aignan de Debout la France avec 5% des intentions de vote et Fabien Roussel du Parti communiste avec 2,5%. Enfin "un candidat d'extrême gauche" recueillerait 1,5% des voix.

Il est important de noter que ce sondage a été réalisé auprès de 1499 personnes les vendredi 25 et samedi 26 juin, soit avant le second tour des élections régionales marqué par une forte abstention et un échec pour la République en marche mais également pour le Rassemblement national.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV