BFMTV

Sport, déplacements, couvre-feu: les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement

Le Premier ministre, Jean Castex, lors de la conférence de presse consacrée aux mesures d'allègement du confinement le 26 novembre 2020

Le Premier ministre, Jean Castex, lors de la conférence de presse consacrée aux mesures d'allègement du confinement le 26 novembre 2020 - BFMTV

Fin de l'attestation de sortie, aide aux travailleurs précaires, ouverture des lieux de culte: BFMTV.com fait le point sur les nouvelles mesures annoncées ce jeudi par le gouvernement.

Vers un assouplissement du confinement en plusieurs étapes. Lors d'une conférence de presse consacrée à l'allègement des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a annoncé ce jeudi de nouvelles mesures sanitaires.

  • Fin des attestations et mise en place d'un couvre-feu

C'est la fin des attestations de déplacement dérogatoire en journée à partir du 15 décembre. Ce qui signifie qu'elles resteront obligatoires pour les déplacements effectués en soirée, entre 21 heures et 7 heures. Car à compter de cette date, deuxième étape dans l'allègement du confinement, un couvre-feu s'appliquera sur l'ensemble du territoire entre 21 heures et 7 heures. Et restera en vigueur au moins jusqu'au 20 janvier s'il n'y a pas de rebond épidémique.

  • Des sorties de 3 heures à 20 km de chez soi

À partir de ce samedi, la limitation une heure/un kilomètre pour les sorties en extérieur passera à trois heures/vingt kilomètres. La pratique de sports individuels d'extérieur, comme le tennis, le golf, l'équitation ou l'athlétisme, est donc autorisée. Mais cet assouplissement de ces limitations ne doit pas permettre de rendre visite "à des amis ou à la famille", a mis en garde Jean Castex. Par ailleurs, les activités sportives d'intérieur tout comme les sports collectifs ou de contact en extérieur resteront interdits pour les adultes au moins jusqu'au 20 janvier.

  • Les activités extrascolaires autorisées

Les activités sportives extrascolaires en extérieur vont pouvoir reprendre à partir de ce samedi. Quant à celles qui se déroulent en intérieur, elles ne seront possibles qu'à partir du 15 décembre.

En ce qui concerne les activités extrascolaires culturelles, comme les cours de musique ou de théâtre, les conservatoires et écoles pourront rouvrir au 15 décembre. Mais les cours de chant, une pratique jugée trop risquée en terme de propagation du virus, ne pourront reprendre à cette date.

  • Feu vert pour les déplacements entre régions

À compter du 15 décembre ,il sera possible de se déplacer librement entre régions. En ce qui concerne les déplacements vers et depuis les territoires ultra-marins, il restera obligatoire de présenter un test négatif datant de moins de 72h.

  • Les stations de ski ouvertes

Si les stations de ski pourront rouvrir durant les fêtes de fin d'année, les remontées mécaniques devront en revanche rester fermées. Le Premier ministre a ainsi évoqué des discussions afin "d'indemniser les pertes de recettes occasionnées par cette décision" et de "préparer au mieux la période suivante, à partir de janvier", où une ouverture "plus large" pourrait être décidée si la situation sanitaire s'améliore.

  • Des aides pour les travailleurs précaires et les étudiants

Une aide exceptionnelle pour les travailleurs précaires comme les permittents, ces travailleurs qui enchaînent les petits contrats, et les saisonniers sera proposée. En clair: garantir un revenu minimum de 900 euros par mois à condition qu'ils aient travaillé au moins 60% du temps l'année précédente. Cette mesure pourrait bénéficier à près de 400.000 travailleurs précaires, dont 70.000 jeunes.

Le chef du gouvernement a également annoncé la création de 20.000 jobs étudiants. Il s'agirait de contrats passés par les Crous (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) pour une durée de quatre mois, à raison de 10 heures par semaine. Le budget alloué aux Crous pour le versement d'aides financières d'urgence aux étudiants en situation de précarité sera également doublé. Au total, 200.000 jeunes pourraient en bénéficier.

  • 30 personnes dans les lieux de culte

À partir de ce week-end, les lieux de culte seront de nouveau autorisés à accueilir leurs fidèles. Cependant, cette réouverture sera progressive. Ils ne pourront, dans un premier temps, qu'accueillir trente personnes dans le respect des règles sanitaires. Cette jauge évoluera progresssivement en fonction de la situaiton sanitarie.

  • Les commerces ouverts jusqu'à 21 heures

Le ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, Alain Griset, a précisé que les commerces - qui rouvrent ce samedi - pourraient accueillir des clients jusqu'à 21 heures et que les dérogations pour des ouvertures le dimanche seraient facilitées. Par ailleurs, la jauge de 8m2 ne s'appliquera qu'aux clients et non aux employés.

  • Les auto-écoles

Tout comme les commerces et les coiffeurs, les auto-écoles rouvriront leurs portes ce samedi. Si les cours de conduite pourront reprendre en présentiel, les cours de code devront toujours se dérouler à distance.

  • Les lieux de culture

Les librairies, disquaires, galeries d'art, magasins d'instruments de musique mais aussi bibliothèques rouvriront dès ce samedi. À partir du 15 décembre, selon l'évolution de la situation sanitaire, les musées, salles de spectacle et de cinéma pourraient également rouvrir. Les spectacles et projections devront cependant se terminer à 21 heures, "le billet servant de preuve pour une possibilité de rentrer sereinement chez soi", a précisé Roselyne Bachelot.

  • Les bars et restaurants restent fermés

Les bars et restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier.

  • Une aide aux entreprises

Les entreprises non fermées administrativement mais fortement touchées par les restrictions sanitaires - comme l'hôtellerie, les entreprises du tourisme ou de l'événementiel - pourront bénéficier du fonds de solidarité si la perte de leur chiffre d'affaires est d'au moins 50%. Cela pourrait représenter une indemnité de 15% à 20% de leur chiffre d'affaires mensuel réalisé à la même période l'année précédente ou une aide de 10.000 euros.

  • L'isolement contraint?

Si le Premier ministre a évoqué l'isolement des personnes contaminées, il a néanmoins indiqué qu'il en reviendrait au Parlement d'en débattre et d'en décider. "Cela se traduira par un projet de loi déposé par le gouvernement", a déclaré Jean Castex.

"Notre intention, ce n'est pas de contrôler pour contrôler, ce n'est pas de faire peser une contrainte. C'est de mieux faire respecter l'isolement et quelles que soient les mesures que nous prendrons à cet effet, elles s'accompagneront d'accompagnements médical et humain renforcés."
  • Des vaccins fin décembre

Enfin autre sujet très attendu: Olivier Véran, le ministre de la Santé, a déclaré que le gouvernement se mettait en position "de pouvoir commencer à vacciner la population fin décembre-début janvier". Il devrait d'ailleurs présenter la semaine prochaine sa stratégie et son organisation pour la campagne de vaccination.

https://twitter.com/chussonnois Céline Hussonnois-Alaya Journaliste BFMTV