BFM Business

Castex annonce la création de "20.000 jobs étudiants" et le doublement des aides d'urgence aux jeunes

Le Premier ministre a présenté les nouvelles mesures du gouvernement pour faire face à la crise. Face aux difficultés rencontrées par les jeunes et notamment les étudiants, l'exécutif a fait une série d'annonces pour les aider.

"Premières victimes de la crise", les jeunes vont bénéficier de nouveaux coups de pouces du gouvernement, a annoncé Jean Castex lors de sa conférence de presse.

"La raréfaction des petits boulots accroit le risque de précarité pour les étudiants" a souligné le Premier ministre. "J'ai décidé que nous allions créer 20.000 jobs étudiants dont la mission sera de venir en soutien des étudiants décrocheurs."

"Ces contrats seront passés par les Crous [centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires] pour une durée de quatre mois, à raison de 10 heures par semaine" soit un investissement de l'Etat de "50 millions d'euros" détaille le chef du gouvernement.

"Nous allons également doubler le budget alloué aux Crous pour verser des aides financières d'urgence pour des étudiants en situation de précarité" poursuit-il. "Ces aides aideront ainsi 45.000 jeunes supplémentaires à se loger et à se nourrir" pour un coût total de "56 millions d'euros sur les prochains mois."

Concrètement, le gouvernement "doublera l'année prochaine, le nombre de bénéficiaires de la garantie jeune, par rapport à ce qui était prévu en 2020" indique Jean Castex. "Ce ne sont pas 100.000 mais au moins 200.000 jeunes qui pourront en bénéficier, dont des jeunes très exclus".

Accompagnement de Pole emploi

Enfin, l'executif poursuit son action envers les jeunes diplômés qui font face à un marché du travail embouteillé. Un "dispositif spécifique" sera ainsi mis en œuvre alliant un accompagnement réalisé par l'Apec ou Pole emploi et une allocation financière, en fonction de ses besoins.

Un soutien financier pouvant aller "jusqu'à 500 euros par mois", détaille la ministre du Travail Elisabeth Borne. Les jeunes concernés devront se rendre directement à l'Apec ou Pole emploi pour profiter du dispositif.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business