BFMTV

Projet de loi Travail: 3 Français sur 4 opposés au texte

74% des Français se déclarent opposés au projet de loi Travail, arrivé mardi devant les députés, et 48% se prononcent même en faveur de son retrait, selon un sondage Elabe "L'Opinion en direct" pour BFMTV.

Un texte qui provoque un rejet massif: alors que la très controversée loi Travail a entamé mardi son marathon parlementaire à l'Assemblée, trois Français sur quatre (74%) se déclarent opposés au projet de réforme du Code du Travail porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi. 

Dans le détail, 37% des participants à cette enquête se disent "tout à fait opposés" au projet de loi, et 37% "plutôt opposés", contre 22% qui affirment y être "plutôt favorables" et 3% "tout à fait favorables". C'est chez les sympathisants du Front de gauche que le rejet est le plus marqué: 93% y sont opposés, dont 63% "tout à fait" opposés. Suivent les sympathisants du Front National (qui s'opposent au texte à 87%, dont 55% de "tout à fait" opposés), ceux du parti Les Républicains (qui s'y opposent à 64%), et ceux du Parti Socialiste (qui s'y opposent à 55%).

S'agissant de la situation professionnelle des répondants, c'est du côté des demandeurs d'emploi que le projet de loi rencontre la plus forte opposition (84%). Viennent ensuite les étudiants (79%), les salariés (78%), les retraités (66%) et enfin les indépendants et les chefs d’entreprise (64%). 

48% des Français pour un retrait du texte

Autre enseignement de cette étude: un Français sur deux (48%) se déclare pour le retrait pur et simple du projet de loi Travail, alors que 38% souhaitent sa modification et 13% seulement son maintien tel quel. 

Sans surprise, c'est du côté des sympathisants du Front de Gauche (85%) puis du Front National (68%) que l'on retrouve la plus grande proportion de partisans du retrait, suivis par les répondants se définissant comme n'ayant aucune préférence partisane (51%). C'est aussi le cas des personnes au chômage (54% se prononcent en faveur du retrait) et des salariés (52%).

Dans les autres familles politiques, on est plutôt favorable à la modification du projet de loi: cette réponse a la faveur de 44% des sympathisants socialistes et de 41% et des partisans des Républicains. Cela vaut aussi pour une majorité d’indépendants ou de chefs d’entreprise (31% veulent son aménagement, tandis que 28% préfèrent son maintien en l’état). 

69% jugent le texte déséquilibré au profit des entreprises

Enfin, il ressort aussi du sondage que pour près de sept Français sur dix (69%), le projet de loi Travail profitera surtout aux entreprises. Seules 20% des personnes interrogées voient ce projet de réforme du Code du Travail comme "équilibré", et 10% jugent qu’il profitera surtout aux salariés. 

Sondage réalisé en ligne les 2 et 3 mai auprès d'un échantillon de 978 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

V.R.