BFMTV

Sondage: Macron conserve une large avance sur Le Pen mais l'écart se resserre

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, candidats au deuxième tour de l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, candidats au deuxième tour de l'élection présidentielle. - Capture d'écran BFMTV

Selon un sondage Odoxa pour Le Point ce vendredi, l'écart entre Emmanuel Macron, toujours donné largement gagnant, et Marine Le Pen s'est réduit de quatre points depuis le soir du premier tour. Le candidat d'En Marche! récolterait 59% des suffrages, contre 41% pour son adversaire.

L'écart reste conséquent mais il se réduit. D'après un sondage Odoxa pour Le Point publié ce vendredi, Emmanuel Macron est donné vainqueur du second tour de la présidentielle avec 59% des suffrages estimés contre 41% pour Marine Le Pen. 20% des sondés n'ont pas exprimé d'opinion. Cette enquête a été réalisée ce mercredi et jeudi, soit après la sortie controversée d'Emmanuel Macron et son entourage au restaurant parisien de La Rotonde et son affrontement à distance avec Marine Le Pen sur le site de l'usine Whirlpool à Amiens.

Le fossé, toujours important, s'est rétréci de quatre points depuis la précédente consultation, livrée le 24 avril dernier, au lendemain du premier tour, où le fondateur d'En Marche! accumulait 63% des intentions de votes, contre 37% pour la candidate du Front national. 

Un électorat encore très volatil

Au moment d'analyser les résultats de l'étude diffusée ce vendredi, Gaël Sliman, président de l'institut Odoxa, note auprès du site de l'hebdomadaire que Marine Le Pen séduit davantage les classes populaires que son rival, tandis que que la tendance s'inverse pour ce qui est des catégories "dites supérieures".

Le sondeur remarque qu'on observe une baisse de treize points du report des voix vers Emmanuel Macron parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui a gardé le silence jusqu'à ce vendredi. A noter que la consultation à laquelle sont invités les "Insoumis" jusqu'au 2 mai ne fait pas du bulletin Marine Le Pen une option. 

Une donnée cependant montre que cet écart est susceptible de varier lors des neuf jours qui nous séparent encore de la tenue du second tour du scrutin présidentiel. En effet, l'électorat, majoritairement insatisfait de l'affiche proposée selon un sondage Elabe pour BFMTV, est extrêmement volatil. "L'écart peut encore largement se resserrer: en réalité, seulement 45 % des électeurs potentiels du second tour ont vraiment arrêté un choix en faveur de Macron, contre 35 % en faveur de Le Pen, les autres hésitant encore entre les deux ou un vote blanc ou nul", observe Gaël Sliman.

R.V.