BFMTV

Solère: "Les Républicains est un parti de la droite et du centre, pas de la droite identitaire"

Le leader des "constructifs" renvoie à l'élection du nouveau président des Républicains pour trancher le conflit idéologique qui divise le parti.

Qui sont les vrais Les Républicains ? Tandis que le bureau politique des Républicains, divisé, ajourne d'éventuelles exclusions des membres de LR soutenant Emmanuel Macron, le leader des "constructifs" Thierry Solère a répondu sur notre antenne aux tenants d'une droite dure.

"Je suis parfaitement dans l’ADN de ma famille politique, Les Républicains est un parti de la droite et du centre, pas de la droite identitaire, lance le député des Hauts-de-Seine. 

"Ceux qui veulent entraîner Les Républicains dans un parti de droite identitaire ne sont pas membres des Républicains, à ce moment-là, je n’ai qu’à leur dire: ‘Vous n’avez qu’à aller au Front national, ils vous tendront les bras.’"

Selon lui, Laurent Wauquiez, Érici Ciotti et Bernard Accoyer ont une idée du parti "qui n'a jamais été la droite républicaine". Thierry Solère renvoie à l'élection du prochain président des Républicains, qui aura lieu les 10 et 17 décembre, pour trancher ce conflit idéologique. 

"Les adhérents de ce parti fixeront la ligne en décembre prochain, plaide l'organisateur de la primaire de la droite. Ce n’est pas à ce bureau politique intérimaire de dire que ceux qui ne sont pas sur la ligne identitaire doivent être exclus."

"Je ne veux pas que Les Républicains se transforme en un parti d’opposition à tout, tout le temps, parce qu’il prépare l’élection suivante", ajoute le questeur de l'Assemblée nationale. Thierry Solère, qui rappelle que "70% des députés Les Républicains n'ont pas voté contre la déclaration de politique générale" d'Édouard Philippe, préférant s'abstenir ou voter pour, met en garde contre un rétrécissement de la base politique des Républicains:

"En général, quand on cherche à exclure, on termine dans une cabine téléphonique."
Louis Nadau