BFMTV

Second tour: carton plein de Macron, la surprise Mélenchon, la débâcle de Le Pen et Fillon

L'institut Elabe a publié son nouveau sondage au sujet de la présidentielle pour BFMTV ce mardi. Prenant acte du resserrement des écarts, les enquêtes ont exploré six scénarios différents pour le second tour. Emmanuel Macron sort gagnant de ces hypothèses, Marine Le Pen perdante. François Fillon apparaît aussi en grandes difficultés et Jean-Luc Mélenchon réalise majoritairement de bonnes performances.

Le nouveau sondage Elabe pour BFMTV, diffusé ce mardi, accorde toujours à Marine Le Pen et Emmanuel Macron les premières places au premier tour de la présidentielle, à égalité avec 23% des intentions de votes. Ils se situent devant François Fillon et ses 19% et Jean-Luc Mélenchon à 17%. La faiblesse des écarts entre les différents candidats ouvre des perspectives. Et l'institut Elabe a testé six scénarios possibles au second tour. Le pourcentage important des électeurs ne souhaitant pas à ce stade exprimer d'opinions en vue de ce second tour invite cependant à la prudence: cette part de taiseux varie de 20 à 35% selon les oppositions étudiées. 

Emmanuel Macron invaincu

Emmanuel Macron sort gagnant des trois confrontations auxquelles l'ont soumis les sondeurs lors d'une éventuelle seconde manche pour lui. C'est contre François Fillon qu'il réalise son plus gros score: avec 65% des suffrages exprimés contre 35%. Le candidat de la droite et du centre est battu dans toutes les tranches socio-professionnelles, sauf chez les retraités où il fait jeu égal avec son adversaire (les deux hommes captent 50% des retraités). François Fillon surpasse d'ailleurs son rival dans une unique catégorie d'âge, les plus de 65 ans qui le plébiscitent à 55%. 

Le candidat d' "En Marche!" devance aussi largement la présidente du Front national dans les projections de second tour. Ainsi, il est donné vainqueur à 64% contre 36%. On note d'ailleurs qu'une seule catégorie socioprofessionnelle préfère Marine Le Pen à l'ancien ministre de l'Economie. 54% des ouvriers en effet se porterait vers un bulletin Marine Le Pen. 

Jean-Luc Mélenchon tient la route au second tour

Le match le plus difficile à négocier pour Emmanuel Macron serait le duel l'opposant à Jean-Luc Mélenchon. Il ne battrait ce dernier que par 55% des voix contre 45%, ce qui laisse subsister une avance confortable. Dans cette configuration, le candidat de la "France insoumise" séduit majoritairement les classes populaires. 53% des employés et 61% des ouvriers se tourneraient vers lui. 

D'ailleurs, Jean-Luc Mélenchon dominent les deux autres affiches. Il serait ainsi largement gagnant devant Marine Le Pen, avec 61% contre 39% des suffrages projetés. On remarque aussi que dans cette hypothétique dernière ligne droite, Jean-Luc Mélenchon réussit partiellement son pari de détourner les milieux populaires du Front national. Marine Le Pen et lui sont à égalité pour ce qui est du vote ouvrier (50% chacun) et il convainc 56% des employés. 

François Fillon-Marine le Pen: le duel le plus serré

Enfin, François Fillon, qui précède toujours selon ce sondage l'homme de gauche dans les intentions de votes au premier tour, est largement défait par Jean-Luc Mélenchon dans leur mano a mano. Celui-ci bat celui-là par 59% des suffrages contre 41%. Là encore, il n'y a que chez les seniors que François Fillon redresse sa situation. 62% des 65 ans et plus lui accorderaient leur confiance plutôt qu'au candidat de la "France insoumise". 57% des retraités adopteraient la même position. 

Dernier schéma étudié, le duel François Fillon-Marine Le Pen, où c'est cette fois l'ex-Premier ministre qui tire son épingle du jeu, par 58% à 42%. Il s'agit toutefois de l'opposition la plus incertaine dans la mesure où 35% des électeurs n'expriment pas d'opinion pour le moment. Si l'écart est important, c'est pourtant le second tour le moins défavorable à la présidente du Front national. Elle bénéficie notamment du vote populaire, au détriment du candidat de la droite et du centre: 68% des ouvriers et 58% des employés se réunissent autour de la députée européenne. Les inactifs non-retraités font également le choix de Marine Le Pen, pour 56% d'entre eux. 

R.V.