BFMTV

Rocard déplore un manque de références historiques chez Macron et Valls

Michel Rocard, ancien Premier ministre de François Mitterrand, estime qu'Emmanuel Macron et Manuel Valls sont loin de l'Histoire.

Michel Rocard, ancien Premier ministre de François Mitterrand, estime qu'Emmanuel Macron et Manuel Valls sont loin de l'Histoire. - PATRICK KOVARIK / AFP

Dans un entretien au Point ce jeudi, Michel Rocard estime qu’Emmanuel Macron et Manuel Valls sont tous deux "loin de l’Histoire".

Si Emmanuel Macron et Manuel Valls voient Michel Rochard comme une référence au niveau de la politique, cela n’empêche pas l’ancien Premier ministre socialiste de considérer que les deux membres du gouvernement se trouvent loin "loin de l’Histoire", dans un entretien au Point ce jeudi.

"Macron est ignorant" des formes de socialisme en Europe

Michel Rocard "remercie" le ministre de l'Economie et le Premier ministre d'affirmer qu'ils le considèrent comme leur mentor: "ils le font tout le temps, c'est gentil à eux". "Mais ils n'ont pas eu la chance de connaître le socialisme des origines, qui avait une dimension internationale et portait un modèle de société", ajoute-t-il aussitôt. "Jeune socialiste, je suis allé chez les partis suédois, néerlandais et allemand, pour voir comment ça marchait. Le pauvre Macron est ignorant de tout cela".

Macron et Valls, enfants d’un PS "amputé" 

A la question de savoir si le ministre de l'Economie, qui n'est pas membre du PS, est un homme de gauche, Michel Rocard a une réponse nuancée, posant en préambule que "la vérité française, c'est que l'on ne sait plus ce qu'est la droite et la gauche". "Autrefois, les critères étaient la proximité avec le PC et un degré d'étatisme important", "deux archaïsmes dont Macron s'est totalement affranchi". "Mais il reste du côté du peuple, donc de la gauche", estime l'ancien Premier ministre de François Mitterrand.

"Assurer un bien meilleur niveau d'emploi, Macron ne pense qu'à ça. Réduire les inégalités, on peut encore faire avec lui", poursuit-il. "Reste le vrai signal de gauche qui consiste à donner à l'homme plus de temps libre pour la culture, les choses de l'esprit, le bénévolat associatif, etc.". "La conscience de porter une histoire collective a disparu, or, elle était notre ciment. Macron comme Valls ont été formés dans un parti amputé. Ils sont loin de l'Histoire", déplore-t-il. 

A.M avec AFP