BFMTV

Rassemblement contre l'antisémitisme: Jadot juge normal que le RN ne soit pas invité

Yannick Jadot sur BFMTV et RMC ce lundi

Yannick Jadot sur BFMTV et RMC ce lundi - BFMTV

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin sur RMC et BFMTV, l'eurodéputé assure qu'il participera au rassemblement contre l'antisémitisme, organisé ce mardi par 14 partis politiques.

"Ce qu'on a vu ce samedi est terrible." Comme l'ensemble de la classe politique ce week-end, Yannick Jadot déplore "l'explosion de haine" qui s'est exprimée à Paris, en marge de la 14e journée de manifestation nationale des gilets jaunes, quand Alain Finkielkraut a été la cible de violentes insultes antisémites dans la rue au moment de croiser des protestataires.

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV ce lundi matin, l'eurodéputé écologiste estime à ce titre que "la mobilisation doit changer de forme". Mais ce qui choque tout autant notre invité, c'est l'ambiguïté, voire la complaisance, qu'il détecte chez certains responsables politiques et commentateurs:

"Quand vous êtes ambigu sur l'antisémitisme, quand vous êtes ambigu sur l'explosion de toutes ces haines, vous êtes complice. Vous n'indiquez plus, comme responsable politique, aux citoyens, ce qui doit être la ligne rouge à ne jamais, jamais, jamais franchir", accuse la tête de liste Europe Écologie-Les Verts pour les prochaines élections européennes.

Lutter contre "les communautarismes"

Assurant que l'on doit "remettre du vivre ensemble" dans notre société tout en luttant contre "les communautarismes qui s'installent", Yannick Jadot estime que l'on est aujourd'hui "sur le fil d'un basculement, où l'explosion des haines prendrait le pas sur toutes les autres solidarités".

L'élu confirme par ailleurs qu'il participera, ce mardi, au rassemblement contre l'antisémitisme organisé par quatorze partis politiques, parmi lesquels se trouve la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, mais pas le Rassemblement national de Marine Le Pen. Une présence et une absence qui ont déjà divisé la classe politique. Et qui surprennent l'écologiste, qui tient à rappeler qu'il ne s'est pas chargé des invitations en question.

"Je ne pense pas que la France insoumise dans sa construction politique n'ait quoique ce soit à voir avec l'antisémitisme" déclare le député européen, avant de nuancer: "Mais je pense il y a aujourd'hui dans le discours d'une partie de ses dirigeants une complaisance."

"Le RN participe à attiser les haines dans notre pays"

Son avis est plus tranché et ferme quant à la formation menée aujourd'hui par la fille de Jean-Marie Le Pen. "Il y a trop d'ambiguïté de la part du Rassemblement national sur cette explosion des haines, sur le racisme", juge-t-il. "Ses leaders ne vont pas retrouver une virginité politique dans l'expression des haines simplement parce qu'ils manifestent sur l'antisémitisme."

Yannick Jadot exclut de ce raisonnement "les électeurs du FN, sincèrement outrés par tout ce qu'il se passe", qui seront les "bienvenus" s'ils souhaitent participer ce mardi. "Mais il faut mettre le Rassemblement national face à ses responsabilités", poursuit-il, avant de conclure:

"Le RN participe à attiser les haines dans notre pays, et dans ces haines il y a l'antisémitisme."

Jérémy Maccaud