BFMTV

Professeur décapité: Eric Ciotti réclame un référendum pour une "laïcité exigeante"

Le député LR Eric Ciotti à l'Assemblée nationale à Paris le 7 mai 2020

Le député LR Eric Ciotti à l'Assemblée nationale à Paris le 7 mai 2020 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le député LR des Alpes-Maritimes réagit après l'attentat contre l'enseignant de Conflans-Sainte-Honorine et appelle notamment le président de la République au "courage" pour la survie de la nation et à la modification de la Constitution.

Le député LR Eric Ciotti plaide dans le Journal du dimanche en faveur d'un référendum pour "mettre au coeur de notre République une laïcité exigeante", après la décapitation, vendredi, d'un professeur parce qu'il avait montré une caricature de Mahomet à ses élèves.

"Les Français sont abasourdis, mais aussi révoltés par la lâcheté qu'ils voient depuis des années face aux islamistes. Je suis aussi stupéfait de la faiblesse des condamnations des autorités religieuses musulmanes", déclare-t-il.

"Est-on encore capable aujourd'hui d'agir avec courage? La question est posée au président Macron. De la réponse dépendra la survie de notre nation. Ce drame doit conduire à un sursaut national. Les mesurettes contenues dans le texte sur le séparatisme sont ridicules de faiblesse. Il faut un véritable choc", prône l'élu des Alpes-Maritimes, spécialiste de la sécurité à droite.

Selon lui, "il faut s'attaquer à des symboles" et "le voile en est un car c'est l'arme de la soumission pour les islamistes". "Le voile instrument d'apartheid sexuel n'a rien à faire à l'université ou dans les services publics, bien sûr pour les agents mais cela devrait aussi être le cas pour les usagers", affirme Eric Ciotti. Il souhaite aussi l'interdiction du port du voile pour les parents accompagnateurs scolaires.

"Balayer ces lâchetés"

Alors que le Conseil constitutionnel a censuré plusieurs mesures que le député LR soutenait, il estime que "seul un référendum pour modifier notre Constitution afin de mettre au coeur de notre République une laïcité exigeante sera susceptible de balayer ces lâchetés".

Le Sénat va justement examiner lundi une proposition de loi de la droite sur la laïcité, afin d'inscrire dans la Constitution la prééminence des règles de la République.

Enfin, défend Eric Ciotti, "il faut aussi avoir le courage de faire le lien entre immigration incontrôlée et islamisme". Car d'après lui, "lorsqu'on laisse entrer entre 400.000 et 500.000 étrangers par an, dont la grande majorité est de confession musulmane et viennent avec la conviction que la charia est supérieure aux lois de la République, on aboutit à cette situation" en France.
Ma. D. avec AFP