BFMTV

Primaire de la droite: lâché par Jacob, Copé en appelle à Chirac

-

- - Joël Saget - AFP

Il marche seul. Après une longue traversée du désert marquée par les affaires et la liquidation du quinquennat de Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé comptait sur la présidentielle de 2017 pour revenir sur le devant de la scène. Candidat à la primaire de la droite et du centre, le député-maire de Meaux se retrouve un peu esseulé dans la course à l'investiture, et le fait savoir. 

Sur son compte Twitter, l'élu des Républicains a posté un message en forme de complainte après que son ami Christian Jacob, député LR, a choisi de rallier... Nicolas Sarkozy. 

Christian Jacob, son "ami de toujours" est donc "parti chez Sarko". Une trahison que vit assez mal Jean-François Copé, qui s'est déjà fait chiper son fief de Châteaurenard, dans lequel Nicolas Sarkozy a prévu d'annoncer sa candidature. Le maire de Meaux en appelle donc à Jacques Chirac, lui aussi lâché par son camp en 1995. Et notamment par un certain Nicolas Sarkozy qui avait préféré soutenir la candidature d'Edouard Balladur. Avec le succès que l'on sait.

P.A.