BFMTV

Présidentielle: les proches de Macron cherchent "18 millions d'euros pour financer une campagne"

BFMTV s'est procuré un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron, invitant à deux soirées de levée de fonds en présence du ministre de l"Economie.

Porté par ses bons sondages, Emmanuel Macron à la recherche d'argent pour pouvoir financer une éventuelle campagne? BFMTV s'est procuré un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée du ministre de l'Economie: une invitation à deux soirées de levée de fonds, au domicile de l’auteur du courriel.

Et en présence du locataire de Bercy, qui a lancé en avril son mouvement politique ni à droite ni à gauche "En Marche!", alimentant les spéculations sur ses ambitions présidentielles même s'il assure de sa "loyauté personnelle envers François Hollande". 

Extrait d'un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron.
Extrait d'un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron. © Capture d'écran BFMTV

"A ce jour, ce mouvement compte plusieurs dizaines de milliers d'adhérents en ligne. Les sondages, même s'ils sont par nature volatils, sont très encourageants: 43% d'opinions positives, soit le double de la cote de Nicolas Sarkozy, ou le triple de celle de François Hollande", peut-on y lire.
"Ce mouvement entame une nouvelle phase de son développement, notamment depuis le discours d'hier à Orléans, pour célébrer Jeanne d'Arc, et dont vous trouverez le texte ci-joint. Je voulais vous faire signe pour vous proposer de nous réunir autour d'Emmanuel Macron, pour deux soirées de 'fund-raising' (...) à la maison."

L’objectif est clairement affiché: financer une initiative démocratique qui permettra de déverrouiller un système qualifié d’"entre-soi nauséabond". Mais à quelle hauteur? L’expéditeur du mail a un exemple tout trouvé. Il écrit:

"Nous avons un besoin très concret de financements. Pour vous donner un ordre de grandeur, il faut 18 millions d’euros pour financer une campagne présidentielle en France." 

Extrait d'un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron.
Extrait d'un mail envoyé par un membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron. © Capture d'écran BFMTV

Macron candidat le 10 juin?

La question des levées de fonds pour le micro-parti d'Emmanuel Macron a été débattue mardi à l'Assemblée, donnant lieu à un échange très tendu entre Manuel Valls et son ministre de l'Economie. La parole est au député Les Républicains Georges Fenech, qui revient sur le déplacement d'Emmanuel Macron à Londres et une précédente "levée de fonds de 12 millions d'euros".

Alors que le député adresse sa question au Premier Ministre, Emmanuel Macron insiste pour répondre lui-même. Refus très agacé de Manuel Valls qui finit par se lever pour se saisir du micro, en tournant le dos à son ministre de l’Economie qui se tait.

Jointe par BFMTV, l’équipe de son mouvement "En Marche!" a réfuté le chiffre de 10 millions de livres sterling (12,7 millions d'euros) recueillis à Londres, qui avait été avancé par l'hebdomadaire Paris-Match. Même si le micro-parti cherche effectivement de l’argent.

Mercredi, des proches de Emmanuel Macron ont "démenti formellement" les informations du site Mediapart assurant qu'il était "prêt à déclarer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017" le 10 juin prochain.

V.R. avec Pauline de Saint-Rémy