BFMTV

Pour Bernard Tapie, Emmanuel Macron "brûle les étapes et va se faire balayer"

L'homme d'affaires Bernard Tapie était ce mardi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

Invité mardi matin sur BFMTV et RMC, Bernard Tapie n'ira pas voter à la primaire de la droite et du centre. "Je ne suis pas concerné, je ne suis pas dans un casting idéologique. (...) Ma philosophie, je suis pour Jules Ferry, je ne suis pas pour Le Pen", redit l'homme d'affaires qui a annoncé son retour en politique en décembre dernier.

Alors que les migrants de Calais viennent d'être évacués, Bernard Tapie estime que "quand on a des gens dans la misère, on les accueille en quantités absorbables, parce que les accueillir pour ne pas les traiter comme il faut, ça ne sert à rien.

Macron, "un type brillantissime"

Est-il prêt à suivre Emmanuel Macron? "C'est faux. C'est un type brillantissime, mais 'prends ton temps mon gars'. Ca sera un candidat certain, crédible, mais s'il brûle les étapes, il va se faire balayer, parce qu'il n'a pas le niveau, aujourd'hui, pour diriger la France".

Début décembre 2015, Bernard Tapie a été condamné en appel à rembourser les 405 millions d'euros qu'il avait reçus par arbitrage dans l'affaire Adidas, mais la décision est gelée car il a obtenu le placement le placement de ses sociétés en procédure de sauvegarde. Va-t-il rembourser? "On verra", temporise-t-il, "si je suis un jour obligé et condamné à le faire, je le ferai".

Alexandre Le Mer