BFMTV

Plenel: "Sarkozy est prêt à mettre le feu à la République pour se sauver des juges"

Edwy Plenel était l'invité de BFMTV et RMC vendredi matin.

Edwy Plenel était l'invité de BFMTV et RMC vendredi matin. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Nicolas Sarkozy, François Hollande , bilan des élections municipales... Le directeur de Mediapart était l'invité de BFMTV et RMC vendredi.

Edwy Plenel, le directeur de la rédaction de Mediapart, était l'invité de BFMTV et RMC ce vendredi matin. Au menu: son livre, Dire non (éditions Don Quichotte), la personnalité de François Hollande, Nicolas Sarkozy, et les élections municipales.

#Le portrait: "Hollande achète du temps"

Edwy Plenel le reconnaît, il "connaît bien François Hollande. En 2006, nous avons écrit un livre ensemble. D'ailleurs, il fait aujourd'hui l'inverse de ce qu'il m'a dit à l'époque! Mais il ne faut pas le sous-estimer, c'est un homme habile, pragmatique."

"Je lui ai envoyé des messages personnels pendant l'affaire Cahuzac", poursuit Edwy Plenel. "Il a fait son boulot, il a essayé de savoir. Je lui ai dit que c'était sérieux. On a le même avocat! Jean-Pierre Mignard lui a rappelé qui nous étions, et que nous sommes sérieux. Mais non, il n'était pas au courant. Mais il a fait du Hollande: il achète du temps. Il est malin, il joue avec le milieu politique. Mais il peut gagner lui et perdre sa famille."

#L'analyse: "Sarkozy, responsable de la montée du FN"

Pour Edwy Plenel, ces élections municipales représentent "une double sanction: celle infligée à la gauche qui a oublié ses électeurs, mais aussi celle de la droite, qui fait la courte échelle à l'extrême droite. C'est ça, Nicolas Sarkozy: avant, il y avait une droite républicaine qui maintenait une barrière par rapport aux idéologies de l'inégalité, de la xénophobie, de la haine des Roms, etc. Tout cela a sauté sous Sarkozy! C'est à cause de cela que l'électeur, entre l'original et la copie, préfère voter FN", déplore-t-il.

#L'attaque: "Valls Premier ministre? Impossible!"

Pour le directeur de Mediapart, "Manuel Valls ne pourra pas être Premier ministre. C'est impossible! C'est la ligne Manuel Valls qui a été sanctionnée dimanche, lors du premier tour des élections municipales." Edwy Plenel assure que "ce n'est pas personnel, d'ailleurs il est venu débattre à Mediapart". Et d'ajouter que le ministre de l'Intérieur a répondu à des questions sur des "quelques enquêtes, plutôt sur des questions locales", à Evry notamment, où Manuel Valls a été maire.

#La révélation: "On va publier d'autres informations"

Alors qu'il rappelle que "c'est Mediapart qui a lancé en 2011 l'affaire libyenne [le présumé financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007]", Edwy Plenel l'annonce: "on va publier d'autres informations" à ce sujet. "Entre les témoignages et les documents, nous sommes aussi affirmatifs que dans l'affaire Cahuzac. Nous l'avons déjà prouvé, et nous allons continuer!"

Il appelle la droite républicaine "à se ressaisir. Sarkozy est prêt, comme un empereur romain, à mettre le feu à sa famille politique et à la république pour se sauver des juges. Et ça, c'est grave!"