BFMTV

Ziad Takieddine affirme que la campagne de Sarkozy a été financée par la Libye

Ziad Takieddine, le 14 septembre 2011 à Paris

Ziad Takieddine, le 14 septembre 2011 à Paris - -

L'intermédiaire Ziad Takieddine détiendrait des preuves d'un financement par la Libye de la campagne 2007 de Sarkozy.

L’intermédiaire en armements Ziad Takieddine, mis en examen dans l’affaire Karachi, a affirmé au juge Van Ruymbeke détenir les preuves d’un financement par la Libye de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy. C'est ce que révèle aujourd'hui le Parisien.

Ziad Takieddine a déjà été mis en examen plusieurs fois dans l’affaire Karachi pour complicité et recel d’abus de biens sociaux et faux témoignage. Cette fois, il s'en prend à l'ex-président Nicolas Sarkozy et à l'ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant.

Takieddine affirme que l'aide dépasserait les 50 millions d'euros

Lors d'une nouvelle audition par le juge Renaud Van Ruymbeke le 19 décembre, Takieddine aurait affirmé que le régime libyen de Muammar Kadhafi avait apporté une aide financière à la France.

Plus précisément, Takieddine aurait affirmé pouvoir fournir des preuves existantes sur le financement de la campagne de Sarkozy. Une aide qui dépasserait les 50 millions d'euros. Il aurait évoqué plusieurs rencontres entre Béchir Saleh, ancien secrétaire particulier de Muammar Kadhafi, et Claude Guéant, alors directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

Takieddine aurait affirmé pouvoir fournir les preuves de ce financement

Selon le Parisien, Ziad Takieddine s'est déclaré "écoeuré par la corruption généralisée en France". Quant aux preuves, il se réserverait la possibilité de les fournir, ou non, à la justice.

De son côté le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, s'est refusé mercredi à commenter ces accusations, soulignant qu'il y avait "tellement eu de sornettes à ce sujet".