BFMTV

Ségolène Royal va se mettre au service d'Emmanuel Macron sur le climat

Invitée mardi matin sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, a l'intention de se mettre "au service du gouvernement" pour continuer le combat climatique.

Malgré la débâcle du PS aux législatives, Ségolène Royal n'a pas l'intention d'arrêter la politique. Au contraire, elle souhaite mettre ses "compétences au service du combat climatique et au service du gouvernement" d'Edouard Philippe.

Sous quelle forme? "C'est à voir". Ségolène Royal "ne pense pas" redevenir ministre dans le cadre de ce quinquennat, mais apporter son aide "en continuant sur le climat, parce qu'il ne faut pas que la France perde le leadership climatique. Ca peut être très vite fait, la perte d'un leadership", prévient-elle. L'ancienne ministre de Manuel Valls affirme avoir déjà pris contact avec Nicolas Hulot et Jean-Yves Le Drian: "On est en discussion".

"Emmanuel Macron compte sur moi"

"Au moment du remaniement, Emmanuel Macron m'a appelée", raconte Ségolène Royal, et "très tard", rit-elle, c'est-à-dire à la dernière minute avant la nomination du nouveau gouvernement, pour lui annoncer finalement qu'elle n'en ferait pas partie. "J'ai été la variable d'ajustement, ce n'était pas très agréable, mais enfin, je comprends aussi les contraintes gouvernementales, j'ai de l'expérience. Mais donc, au moment de cet appel, Emmanuel Macron m'a dit que bien évidemment, il comptait sur moi pour continuer à aider sur les sujets du combat climatique".

A plusieurs reprises, pendant et après la campagne présidentielle, Ségolène Royal a manifesté des marques de bienveillance à l'égard d'Emmanuel Macron.

Alexandre Le Mer